Adam Hansen
Adam Hansen | Lotto-Belisol

L'étape pour Hansen, Wiggins piégé

Publié le , modifié le

l'Australien Adam Hansen (Lotto-Velisol) a remporté en solitaire vendredi la 7e étape disputée sur 177 km entre Marina di San Salva et Pescara. Cette étape compliquée dans les Abbruzzes, avec plusieurs ascensions, et marquée par plusieurs chutes sur la chaussée mouillée dans les derniers kilomètres, a surtout valu pour ce qui s'est passé derrière, puisque parmi les favoris, Bradley Wiggins a perdu du temps. C'est l'Espagnol Benat Intxausti (Movistar) qui s'est emparé du maillot rose de leader.

Dans cette étape alternant montées et descentes,  Hansen a mené à bout une longue échappée lancée dès le 30e kilomètre  avec cinq autres coureurs (Sella, Rollin, Ligthart, Tamouridis, Tjallingii),  pour compter jusqu'à 7 minutes d'avance.  Hansen et l'Italien Emanuele Sella se sont ensuite dégagés sur les rampes montant  vers Chieti, à 35 kilomètres de l'arrivée, avant que l'Australien distance son  compagnon dans l'avant-dernière difficulté, aux 20 kilomètres.
Dans le peloton, longtemps prudent, les démarrages se sont multipliés dans  la dernière difficulté, à moins de 10 kilomètres de l'arrivée. Nibali, parti en  trombe dans la descente, a glissé sur une vingtaine de mètres mais a pu  repartir apparemment sans dommage. Sur la ligne, Hansen a précédé de 1 min 07 sec un premier groupe réglé par  l'Italien Enrico Battaglin devant son compatriote Danilo Di Luca, qui courait à  domicile. C'est le premier succès significatif pour l'Australien, âgé de 32 ans et professionnel depuis 2007.

Mauvais temps pour la Sky

Déjà à la peine tout au long du parcours, s'accrochant à ses principaux rivaux, Bradley Wiggins a également été abandonné par le gros de sa troupe. Les Sky ont en effet eu du mal à suivre le rythme et à soutenir leur leader. L'Anglais a en outre cuté en fin d'étape et a, ensuite, paru tétanisé sous la pluie, pratiquement à l'arrêt. Le dernier vainqueur du Tour de France a certes limité les dégâts mais a quand même perdu du terrain sur les principaux prétendants, notamment sur Vincenzo Nibali, qui figurait dans le groupe d'une vingtaine d'hommes arrivés à 1'07 du vainqueur, avec Benat Intxausti, qui pointait jusqu'alors à la 3e place du général. Wiggins n'a terminé que 55e à 2'31, juste derrière le leader Luca Paolini. 

Conséquence: l'Italien a abandonné son maillot rose à intxausti, 27 ans  qui devance désormais  Nibali de 5 secondes, et de 8 secondes le Canadien Ryder Hesjedal, vainqueur du Giro 2012. Les positions devraient cependant encore changer samedi sur le contre la montre de 54,8 km. L'occasion sans doute  pour Wiggins de refaire une partie de son retard.

Classement de la 7e étape 

1. Adam Hansen (AUS/LTB), les 177 km en 4 h 35:49.
2. Enrico Battaglin (ITA/BAR) à 1:07.
3. Danilo Di Luca (ITA/VIN) 1:07.
4. Mauro Santambrogio (ITA/VIN) 1:07.
5. Damiano Caruso (ITA/CAN) 1:07.
6. Cadel Evans (AUS/BMC) 1:07.
7. Stefano Pirazzi (ITA/BAR) 1:07.
8. Arnold Jeannesson (FRA/FDJ) 1:07.
9. Pieter Weening (NED/ORI) 1:07.
10. Ryder Hesjedal (CAN/GRM) 1:07.
   ...

14. Benat Intxausti (ESP/MOV) 1:07.
22. Michele Scarponi (ITA/LAM) 1:07.
23. Vincenzo Nibali (ITA/AST) 1:07.
54. Luca Paolini (ITA/KAT) 2:31.
55. Bradley Wiggins (GBR/SKY) 2:31.

Classement général

1. Benat Intxausti (ESP/MOV) 28 h 30:04.
2. Vincenzo Nibali (ITA/AST) à 05.
3. Ryder Hesjedal (CAN/GRM) 08.
4. Giampaolo Caruso (ITA/KAT) 10.
5. Mauro Santambrogio (ITA/VIN) 13.
6. Cadel Evans (AUS/BMC) 16.
7. Robert Gesink (NED/BLA) 19.
8. Ivan Santaromita (ITA/BMC) 28.
9. Pieter Weening (NED/ORI) 29.
10. Robert Kiserlovski (CRO/RSH) 34.
    ...
23. Bradley Wiggins (GBR/SKY) 1:32.

 

 

 

Christian Grégoire