Richard Carapaz lauréat du Giro 2019, le 2 juin 2019
Richard Carapaz lauréat du Giro 2019, le 2 juin 2019 | AFP

Giro 2019: L'Equatorien Richard Carapaz dans la cour des grands

Publié le , modifié le

L'Equatorien Richard Carapaz a remporté la 102e édition du Giro au terme de la 21e et dernière étape, un contre-la-montre individuel qui se disputait sur 17 kilomètres autour de Vérone et remporté par l'Américain Chad Haga. Dominateur la veille sur le Passo Manghen, et ne concédant que 1'12'' à Haga, Carapaz a préservé le maillot rose devant l'Italien Vincenzo Nibali. Sur la troisième marche du podium, on retrouve finalement le Slovène Primoz Roglic qui passe devant l'Espagnol Mikel Landa.

Carapaz devient le premier coureur de l'Equateur, le deuxième du continent sud-américain après le Colombien Nairo Quintana, à gagner le Tour d'Italie. Le natif d'El Carmelo qui comptait 1'54 d'avance sur Nibali avant le début de cette ultime étape, a signé le 36e temps du chrono, à 1'12 d'Haga, qui lui remporte sa première grande étape chez les professionnels. Malgré un honnête neuvième temps (à 23 secondes du vainqueur du jour), Nibali n'est pas parvenu à refaire son écart pour aller chercher un troisième triomphe à domicile.

Richard Carapaz dans le dernier contre-la-montre du Giro 2019, le 2 juin 2019
Richard Carapaz dans le dernier contre-la-montre du Giro 2019, le 2 juin 2019 © AFP

Alors qu'il s'était déjà classé quatrième l'an passé, l'Equatorien a confirmé l'étendue de son talent lors de sa deuxième participation à la course rose.  En s'imposant lors de la 4e étape à Frascati, puis dans la 14e à Courmayeur, le coureur de 26 as aura porté durant huit jours la tunique de leader après le coup de force réussi au pied du Mont Blanc. Alors qu'il était censé rester dans l'ombre de Landa au départ de Bologne, Carapaz a rapidement convaincu le staff de la Movistar. Il a en outre su tirer profit du marquage entre Nibali et Roglic dans les premières difficultés montagneuses pour se positionner idéalement et devenir un sérieux prétendant à la victoire finale.

Landa l'autre grand perdant

Si Nibali peut sortir un peu frustré, que dire de Mikel Landa ? L'Espagnol se voit passer par Primoz Roglic, présent pour la première fois sur le podium d'un grand tour. Le Slovène, vainqueur des deux premiers chronos du Giro, n'a pu faire mieux toutefois que 10e, derrière Nibali. A 30 ans, Haga a quant à lui réalisé le plus beau succès de sa carrière en prenant le dessus pour quatre secondes le Belge Victor Campenaerts, récent détenteur du record de l'heure. C'est un autre Belge, Thomas De Gendt, qui a pris la 3e place de cette ultime épreuve.

Le tableau d'honneur du Giro 2019:

    Classement général (maillot rose): Richard Carapaz (ECU/Movistar)
    Classement par points (maillot cyclamen): Pascal Ackermann (GER/Bora)
    Classement de la montagne (maillot bleu): Giulio Ciccone (ITA/Trek)
    Classement des jeunes (maillot blanc): Miguel Angel Lopez (COL/Astana)
    Classement par équipes (au temps): Movistar