Giovanni Visconti (Movistar)
Giovanni Visconti (Movistar) fête sa victoire | LUK BENIES / AFP

Le beau remake de Visconti

Publié le , modifié le

Et de trois d'affilée pour la formation espagnol Movistar ! Depuis trois étapes, l'équipe d'Eusebio Unzue fait main basse sur le Giro. Dimanche, Giovanni Visconti triomphait sur les pentes du Galibier. Mardi, Beant Intxausti doublait la mise à Ivrea. Mercredi, Visconti a remis ça en s'adjugeant avec autorité la 17e étape du Tour d'Italie. Le Sicilien a encore réalisé un grand numéro pour s'imposer en solitaire dans les rues de Vicenze.

Dans une forme éclatante sur ce Giro, Giovanni Visconti a encore dynamité la course. "Libéré" par sa victoire au Galibier, il évolue dans une douce euphorie et s'est permis une nouvelle audace en accélérant dans la côte de fin de parcours, à une vingtaine de  kilomètres de l'arrivée. Personne n'allait le revoir avant l'arrivée d'autant que le peloton, fragmenté en l'absence de Cavendish, n'a pas réussi à organiser une chasse efficace. Sur la ligne, le Sicilien a précédé de quelques secondes un premier  peloton, comptant dans ses rangs Nibali et ses rivaux directs. Le Lituanien Ramunas Navardauskas a pris la deuxième place de l'étape  devant le Slovène Luka Mezgec et l'Italien Filippo Pozzato, le "régional" du  jour.

Dans cette étape de plaine, longue de 214 kilomètres sous un ciel clément,  son équipe a contrôlé à distance l'échappée de quatre coureurs, le Colombien  Miguel Rubiano, le Belge Maxim Belkov, le Belge Gert Dockx et l'Australien Luke  Durbridge, lancée dès le départ de Caravaggio. L'écart a plafonné à cinq minutes avant de se réduire à l'approche des 30  derniers kilomètres (1 min), sous l'impulsion de l'équipe Argos qui a collaboré  à la chasse. Dans la côte de 4e catégorie située à 16 kilomètres de l'arrivée, Rubiano,  dernier rescapé de l'échappée, a été rejoint et débordé par Visconti, parti en contre-attaque derrière son compatriote Danilo Di Luca. Visconti, 30 ans, a enlevé son deuxième succès en trois jours après celui décroché dimanche. Jeudi, la 18e étape prend la forme d'un contre-la-montre en côte de 20,6 kilomètres au-dessus de Rovereto, entre Mori et Polsa. La montée, classée en deuxième catégorie, présente un dénivelé de l'ordre de 1000 mètres (5,2 % en  moyenne, avec une pointe de 10 %).

Réactio​ns

Giovanni Visconti  (ITA/Movistar), vainqueur de l'étape: "C'est la preuve que tout passe par la  tête. Je n'ai pas de mots pour dire ce que je ressens. Cette victoire est le  résultat du travail de l'équipe, elle confirme mon retour à mon vrai niveau.  J'ai toujours voulu gagner de cette façon et, il y a encore quelques jours, je  n'aurais jamais pensé attaquer dans le final et maintenir l'écart avec cette  obstination. Aux 5 kilomètres, je savais que c'était gagné. Je suis heureux,  vous l'avez vu à l'arrivée."
   
Vincenzo Nibali (ITA/Astana), maillot rose: "Aujourd'hui, c'était la fête  nationale sur la route. C'était émouvant de voir autant de gens attendre le  Giro. Dans la montée, c'était la grande foule. L'étape a été belle, avec une  jolie bataille dans le final. Le contre-la-montre ? difficile de faire un  pronostic. C'est mieux pour moi de partir en dernière position, d'être  renseigné sur les temps. Je me défens plutôt bien dans les chronos en côte.  Mais chaque course est différente. L'objectif, c'est de prendre du temps sur  les adversaires. Si, en plus, je peux gagner une étape... Evans (2e du  classement) ? Cadel court toujours devant, il va bien."
   
Filippo Pozzato (ITA/Lampre), 4e de l'étape: "Tout le monde m'attendait  parce que je courais chez moi et que cette étape me convenait. J'ai essayé de  faire quelque chose mais Visconti était vraiment fort. Nous avons roulé à un  bon rythme dans la montée pour distancer les sprinteurs et je dois remercier  particulièrement Niemiec et Scarponi. Ils se sont mis à mon service alors  qu'ils ont une étape importante demain (jeudi). Je regrette de ne pas être  parvenu à gagner mais la Lampre a montré qu'elle était une grande équipe. Elle  mérite une victoire."

Classement de la 17e étape du Giro

1. Giovanni Visconti (ITA/Movistar), les 214 km en 5 h 15:34.
2. Ramunas Navardauskas (LTU/GRM) à 19.
3. Luka Mezgec (SLO/ARG) 19.
4. Filippo Pozzato (ITA/LAM) 19.
5. Danilo Hondo (GER/RSH) 19.
6. Salvatore Puccio (ITA/SKY) 19.
7. Sacha Modolo (ITA/BAR) 19.
8. Fabio Felline (ITA/AND) 19.
9. Francisco Ventoso (ESP/MOV) 19.
10. Cadel Evans (AUS/BMC) 19.