Sky
La formation Sky | AFP - PIERRE TEYSSOT

La Sky de Bradley Wiggins déjà au pouvoir sur le Giro

Publié le , modifié le

Comme prévu la formation Sky de Bradley Wiggins a dominé le contre-la-montre par équipes ce dimanche, deuxième étape du Giro 2013, en signant un chrono de 22'05 min après 17,4km de course au large de Naples. Le Britannique - l'un des grands favoris de l'épreuve - a grignoté quelques secondes sur ses plus proches rivaux. Si les Astana de Vincenzo Nibali ont limité la casse (14 secondes de perdues), la BMC de Cadel Evans a déjà perdu gros : 37 secondes. L'Italien Salvatore Puccio, coéquipier de Wiggins, a dépossédé Mark Cavendish (Oméga-Pharma) de son maillot rose de leader.

Deux jours ont suffi à la Sky pour mettre son empreinte sur le Giro. Au lendemain de l'étape inaugurale, remportée par Mark Cavendish, la formation britannique a pris le dessus sur ses rivales en remportant le contre-la-montre par équipes. Une étape de 17,4km sur l'île d'Ischia, au large de Naples, qui n'a pas eut le temps de faire de gros écarts, mais qui a permis à Bradley Wiggins de grappiller quelques secondes sur ses rivaux pour la victoire finale. En signant un chrono de 22'05 min, il a grignoté 14 secondes sur Astana et leur chef de file, Vincenzo Nibali. L'Italien avait de quoi pourtant être satisfait de sa course : "Nous avons réussi une grande  prestation. Nous sommes une équipe de grimpeurs, pas de spécialistes du chrono.  Le parcours était dur et ça allait vite, à 70 à l'heure dans les descentes." En limitant la casse à 14 secondes, il garde toutes ses chances pour la suite du Tour.

Les Lampre de l'Italien Michele Scarponi, en revanche, ont cédé 22 secondes à Wiggins et  à ses "boys". La grosse surprise est venue du côté de la BMC, qui compte dans ses rangs l'Australien Cadel Evans, et qui a concédé 37 secondes. Sur un parcours aussi court, c'est un gouffre. Le vainqueur du Tour de France 2011 est d'ores et déjà en difficulté dans ce Giro.

Puccio leader pour son premier grand Tour

La deuxième place de l'étape est revenue à la formation Movistar, en tête  au pointage intermédiaire (Km 7,9) avec 2 secondes d'avance sur les futurs  vainqueurs mais finalement devancés de 9 secondes sur la ligne d'arrivée. Porteur du maillot rose au départ de l'épreuve, Mark Cavendish a été dépossédé de sa tunique (Oméga-Pharma). Son équipe a rendu 48 secondes aux vainqueurs du jour !

Le maillot de leader revient donc au peu connu Salvatore Puccio (Sky), 23 ans seulement et qui participe à son premier grand Tour. "C'est un résultat incroyable, une  immense surprise, a-t-il commenté. Je n'avais jamais pensé le matin que je pourrais avoir le  maillot rose. Pour un coureur italien, le maillot rose est l'une des plus  belles choses qui puissent arriver. L'équipe a montré quelle était sa force.  Chacun s'est donné à fond."

Demain, retour des étapes en ligne. La troisième étape mènera les coureurs de Sorrente vers Marina di Ascea, sur un parcours de 222 kilomètres  accidenté.