Giro - Tuft: "J'ai mal pour Dan Martin"

Publié le , modifié le

Svein Tuft (CAN/Orica): "On avait de grandes ambitions et on était très concentrés sur ce contre-la-montre. Je pense qu'on a fait la course parfaite. Le secret c'est de passer du temps  avec les mêmes gars pour rouler et rouler et prendre cet exercice très au sérieux. Sur la route, la foule a été incroyable. Ils criaient partout, tout le temps, tous en rose, c'était impressionnant. Ce contre-la-montre a été  particulièrement difficile à cause du vent qui changeait de direction tout le temps. Quand vous êtes neuf en ligne, c'est délicat, surtout dans des virages mouillés. C'est le tirage au sort qui a décidé en partie des choses et ça on n'y peut rien. Mais on a eu de la chance aujourd'hui, cela nous a avantagé. On est sur une belle dynamique, je ne pense pas qu'on s'attendait à ça. On est en forme au bon moment et j'espère qu'on va pouvoir continuer comme ça encore une semaine, dix jours. Demain cela va encore être délicat, on sera exposé le long de la côte avec le vent venant de l'océan. Il y aura du stress, de la nervosité. On va protéger Michael Matthew. C'est un rêve qui se réalise et un jour unique pour un mec comme moi. J'ai eu de bons moments mais je ne pouvais pas m'imaginer à ce scénario pour mon anniversaire. Peut-être que dans quelques jours je pourrais dire si c'est le meilleur moment de ma carrière. Je veux remercier l'équipe. (sur la chute de Dan Martin). Je viens de voir les images, c'est dur. En plus, c'est un bon gamin, je le connais bien passé puisqu'on a passé deux ans ensemble chez Garmin. J'ai mal pour lui de savoir que ça s'est  passé dans son pays, sur une course pendant laquelle il pouvait faire quelque chose. J'espère qu'il va bien".

AFP