Nans Peters sur le Tour d'Italie 2019
Nans Peters sur le Tour d'Italie 2019 | Luk BENIES / AFP

Giro : Nans Peters (AG2R) remporte la 17e étape, Carapaz conforte son maillot rose

Publié le , modifié le

L'échappée du jour était la bonne mercredi et c'est Nans Peters qui a eu le dernier mot ! Le Français d'AG2R La Mondiale s'est détaché du groupe de tête à 16 kilomètres de l'arrivée pour aller s'imposer en solitaire sur cette 17e étape. Le Grenoblois a su résister au retour de Krists Neilands (Israel Cycling Academy), Valerio Conti (UAE) et Esteban Chaves (Mitchelton-Scott) dans une dernière ascension avec des parcelles à plus de 9%.

Quel numéro de Nans Peters (AG2R) ! Parti dans une échappée de 18 coureurs, constituée dés la première ascension, le Français a tenté sa chance à 16 kilomètres de l'arrivée. Malgré les derniers kilomètres difficiles avec de hauts pourcentages (9%), l'Auvergnat a résisté au retour de ses poursuivants pour aller s'offrir en solitaire, sa première victoire professionnelle. Nans Peters signe la deuxième victoire française sur ce Giro 2019, après celle d'Arnaud Démare (Groupama-FDJ) au sprint sur la 10e étape. Le Colombien Esteban Chaves (Mitchelton-Scott) et l'Italien Davide Formolo (Bora) complètent le podium. 

"Je n'avais pas de stress" 

À 25 ans, Nans Peters, qui n'avait encore jamais gagné chez les professionnels, a ramené la première victoire pour l'équipe AG2R La Mondiale sur le Giro depuis 2013. "Je n'avais jamais gagné, je tournais autour", a raconté le vainqueur du jour. "Mon Giro était déjà réussi, en ayant porté pendant plusieurs jours le maillot blanc de meilleur jeune. Je n'avais pas de stress".

Dans l'échappée de 18 coureurs formée après un début d'étape très animé, le Français a fait preuve d'une belle maîtrise. "Je m'étais dit que j'en mettrais une seule (attaque)", a-t-il expliqué. "Je me suis concentré sur Formolo et sur De Gendt qui étaient les hommes forts de l'échappée. J'ai vu que ça s'observait et j'y suis allé sans me poser de questions", poursuit-il.

Carapaz un peu plus en rose 

Au général, c'est justement Formolo qui signe la bonne opération du jour. L'Italien reprend près de 2 minutes aux leaders et gagne deux places au classement général, faisant ainsi son entrée dans le top 10. Du côté des favoris, Richard Carapaz (Movistar) a un peu plus conforté son maillot rose de leader en venant grappiller 7 secondes à Vincenzo Nibali (Bahrain Merida) et Primoz Roglic (Jumbo-Visma). L'Équatorien compte désormais 1 minutes 54 secondes d'avance sur l'Italien et 2 min 16 sur le Slovène. Son équipier Mikel Landa est quant à lui venu dans les derniers kilomètres, reprendre 12 secondes au général. L'Espagnol et désormais 4e à 3 min 03 de Carapaz. 

Le grand perdant du jour s'appelle Rafal Majka. Le Polonais de la Bora continue sa dégringolade au classement. Il perd plus d'une minute mercredi sur les principaux leaders et pointe désormais à la 7e place. Simon Yates (Mitchelton-Scott) a lui aussi perdu de précieuses secondes, 20 sur Nibali et Roglic, 27 sur Carapaz. Le Britannique, 8e au général, compte plus de 7 minutes de retard sur le maillot rose.