Carapaz

Giro : La 8ème étape pour Richard Carapaz, Pinot troisième

Publié le , modifié le

Richard Carapaz (Movistar) s'est imposé sur la 8e étape du Giro grâce à une attaque culottée en fin d'ascension. L'Ecuatorien s'impose en solitaire et fait le bon coup au classement général. L'occasion peut-être d'assumer le leadership du team Movistar, devant Carlos Betancur. Derrière lui, les leaders ont mis beaucoup de temps pour lancer les hostilités. Thibaut Pinot prend néanmoins la troisième place, synonyme de bonification (4 secondes). Il termine juste derrière Davide Formolo (Bora-Hansgrohe) et gratte une place au général. Le Français est désormais quatrième.

C'est peu de dire que la huitième étape a été soporifique jusqu'aux 5 derniers kilomètres. Heureusement, le culot de Richard Carapaz (Movistar) a réveillé la course (et le téléspectateur). Sans lui pas sûr que les leaders aient tenté de se départager, tant ils montaient en train, sans même vouloir profiter de la chute de Froome

Le récit de la course

Ils n'ont pas laissé partir une échappée de 8 coureurs dans laquelle s'était engouffré le leader du team Education First, Michael Woods. Le vingtième au général, José Gonçalves (Katusha) a essayé de sortir du peloton, en vain. Il aura fallu presque 50 km d'attaques pour voir l'échappée se former. Échappée dans laquelle on retrouve Montaguti (AG2R), Torres (Androni Giocattoli), Villela (Astana), Mohoric (Bahrain-Merida), Van der Sande (Lotto Fix All), Bouwman (LottoNL-Jumbo) et Polanc (UAE)

L'écart est stabilisé à 5 minutes par les Mitchelton-Scott, concentrés pour défendre le maillot rose de Simon Yates. A 33 km de l'arrivée, une chute à l'arrière du peloton a touché Tim Wellens (Lotto Fix All) et deux coureurs de la Movistar.

Le final est pluvieux, les échappés ne s'entendent plus du tout. Les secondes s'égrainent. La Groupama - FDJ emmène le peloton avec les Mitchelton à dix km de l'arrivée. A 8 km, ils ne sont plus que 4 (Montaguti, Mohoric, Bouwman, Polanc).

Pinot encore dans le bon coup

Chute à l'arrière de Christopher Froome, qui entraîne Poels et un Dimension Data avec lui à 5 km de l'arrivée. De quoi lancer les hostilités ? Pas dans le peloton. Mais dans l'échappé Bouwman (LottoNL - Jumbo) porte une attaque tranchante. Froome a tout le temps pour revenir et même prendre les rênes du peloton avec Kenny Elissonde. Le peloton monte au train, personne ne veut faire de différence parmi les leaders.

C'est finalement Mickaël Chérel (AG2R La Mondiale) qui veut tenter sa chance, suivi par Richard Carapaz à 1.5 km de l'arrivée. L'Ecuatorien s'envole et s'impose au culot. Les leaders lancent les hostilités à 500 m. Thibaut Pinot (Groupama FDJ) accélère et chipe la troisième place, juste derrière Davide Formolo (Bora Hansgrohe).
 

Top 10 du classement général

Andréa La Perna @A_LaPerna