Schachmann Giro

Giro : La 18e étape pour Schachmann, première défaillance pour Yates

Publié le , modifié le

A 3 jours de l'arrivée du Giro à Rome, première des trois dernières étapes de montagne avec une ascension finale de 10 km à 6.8%. Pour la première fois, le peloton a complètement laissé la victoire aux échappés. Au sommet, c'est Maximilian Schachmann (Quick-Step) qui s'impose, devant Cattaneo et Pfingsten. Derrière, il faut retenir la première défaillance de Simon Yates, qui voit revenir Dumoulin dans son rétroviseur. Bonne opération pour Lopez en vue du maillot blanc. Thibaut Pinot termine dernier des leaders.

Le récit de l'étape

Une échappée de 12 coureurs s’est d’abord constituée. De manière exhaustive, on y trouve Morkov (Quick-Step), Schachmann (Quick-Step), Ballerini (Androni-Giocattoli), Cattaneo (Androni-Giocattoli), Turrin (Wilier-Triestina), Fonzi (Wilier-Triestina), Plaza (Israel Cycling Academy), Kuznetsov (Katusha), Marcato (UAE), B. Van Poppel (Trek), Pfingsten (Bora-Hansgrohe), Van Emden (LottoNL-Jumbo).

Le peloton, tranquillement guidé par les coéquipiers de Simon Yates (Mitchelton-Scott), laisse filer sur le plat. Le petit groupe de fuyards compte rapidement 10 minutes d’avance. Il faut dire que le coureur “le plus dangereux” devant, Maximilian Schachmann, n’est que 27e à 38 minutes du leader.

L’écart monte jusqu’à 16 minutes à moins de 12 km de l'arrivée, écart le plus grand octroyé depuis le début de ce Giro. La victoire d’étape se dessine pour les échappés. Conscient de ne pas être assez bon grimpeur, Boy Van Poppel place la première banderille avant l'ascension finale. Il est repris puis lâché. Cattaneo, vainqueur du Girobio 2011, et Schachmann, maillot blanc déchu cette année, s'isolent en tête.

Cattaneo attaque, est repris. Les deux coureurs jouent et bluffent. Ruben Plaza fait son retour. Trois coureurs pour une victoire. C'est le jeune allemand Schachmann qui sème tout le monde à la flamme rouge. Ruben Plaza fait deux. Cattaneo prend la troisième place.

Yates perd de sa superbe

La course ne fait que commencer pour les leaders. Derrière, le peloton est toujours mené par les Mitchelton au moment où il aborde le début de la montée. La Movistar, constatant le mauvais placement de Miguel Angel Lopez (Astana), accélère le train. Le Colombien se replace et c'est au tour des lieutenants des leaders de lâcher le peloton - Pello Bilbao (Astana), Wout Poels (Sky) notamment. 

Les premiers leaders à se découvrir sont Carapaz (Movistar) et Lopez (Astana). Dans la guerre pour le maillot blanc, c'est le second qui s'envole. Superman A deux km de l'arrivée, c'est Tom Dumoulin (Sunweb) qui attaque, bien suivi par Pozzovivo, Yates et Carapaz. Froome revient sur le groupe et place un contre. Carapaz et Yates sont lâchés. Première défaillance pour le maillot rose.

A l'arrivée, Lopez est le premier des leaders. Il gagne 15 secondes sur Froome, Dumoulin et Pozzovivo. Yates perd 20 secondes sur Dumoulin, qui revient à 28 secondes au classement général. Thibaut Pinot était dans un jour sans. Le Français perd 33 secondes sur Pozzovivo. Le podium s'éloigne...

Andréa La Perna @A_LaPerna