Giro : Ganna et Dennis assurent le doublé pour Ineos Grenadiers, Almeida et Kelderman se détachent parmi les favoris

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Dupriez
Filippo Ganna

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Impressionnant de facilité, Filippo Ganna (Ineos Grenadiers) a remporté l'exigeant contre-la-montre de 34,1 km entre Conegliano et Valdobbiadene. L'Italien, champion du monde de la spécialité, a devancé son coéquipier Rohan Dennis de 26 secondes et Brandon McNulty qui grimpe à la 4e place du classement général. Chez les favoris, Joao Almeida reprend 16 secondes sur Wilco Kelderman, son principal adversaire. Pello Bilbao, Vincenzo Nibali et Domenico Pozzovivo ont pris l'eau.

Le contre-la-montre est une épreuve singulière : un effort solitaire intense dans lequel le cycliste ne fait qu'un avec sa machine et à la fin, c'est Filippo Ganna qui gagne. Sur ses terres, l'Italien a survolé la concurrence pour s'offrir un troisième succès d'étape sur son tour national. Intouchable, Ganna remporte sa 5e épreuve chronométrée de l'année, sur 6 tentatives, seul Remco Evenepoel, en début de saison sur le Tour de San Juan en Argentine, est parvenu à vaincre l'ancien pistard italien. Sur les 34 kilomètres qui séparaient Conegliano, point de départ du jour, de Valdobbiadene, lieu de l'arrivée, le champion du monde a devancé son coéquipier Rohan Dennis de 26 secondes et le jeune Américain Brandon McNulty, 11e du classement général ce matin, qui en profite pour grimper à la 4e place du classement général. 

Almeida poursuit sa folle aventure 

Et si Joao Almeida était l'homme le plus fort de ce Giro 2020 ? Si la dernière semaine permettra de répondre formellement à cette question, le maillot rose a une nouvelle fois été impressionnant. Au lendemain d'une magnifique deuxième place, juste derrière Diego Ulissi, le Portugais a relégué ses principaux adversaires au classement général. À l'aube d'une dernière semaine dantesque, le coureur de l'équipe Deceunick-Quick Step compte désormais 56 secondes d'avance sur Wilco Kelderman.

Parmi les favoris, seul le Néerlandais Kelderman, leader de l'équipe Sunweb, a semblé pouvoir rivaliser avec le Portugais. Troisième ce matin, Pello Bilbao, leader de l'équipe Bahrein-McLaren, a concédé un lourd débours et pointe à 2 minutes et 11 secondes d'Almeida. Le Basque ne compte plus que 12 secondes d'avance sur Brandon McNulty, désormais candidat déclaré au podium. Vincenzo Nibali, pourtant habitué à limiter la casse, a déçu bouclant l'épreuve dans le même temps que Bilbao. Conséquence directe, le "requin de Messine" n'est plus que 5e du général. Même désillusion pour son compatriote Domenico Pozzovivo, bien moins à l'aise dans l'épreuve chronométrée, qui retombe à la 6e place à, seulement, 3 secondes de Nibali. 

À l'aube d'une dernière semaine dantesque, Joao Almeida fait désormais figure de favori pour rallier Milan avec le maillot rose. Comme Christopher Froome, premier vainqueur britannique en 2018, Richard Carapaz, premier lauréat équatorien en 2019, Joao Almeida pourrait devenir le premier vainqueur portugais de l'histoire. Et si c'était écrit ?