Esteban Chaves (Mitchelton-Scott)
Esteban Chaves (Mitchelton-Scott). | Luk Benies / AFP

Giro : Chaves s'impose au sommet de l'Etna, Yates nouveau leader

Publié le , modifié le

Sorti en tête sur les pentes les plus raides, Esteban Chaves a remporté la 6e étape du Giro au sommet de l'Etna (Sicile). Il s'impose devant son coéquipier Simon Yates, qui a lâché les favoris dans le final et s'empare du maillot rose devant Tom Dumoulin à 16 secondes. Thibaut Pinot prend la troisième place, juste devant le groupe des favoris dans lequel figure Chris Froome, qui est apparu en difficulté mais a réussi à finir dans le bon groupe.

Coup de force des Mitchelton-Scott ! A Esteban Chaves l'étape, à Simon Yates le maillot de leader. Les deux coureurs de la formation australienne ont régné sur la première étape de montagne de ce 101e Giro. Sur les pentes de l'Etna, c'est le Colombien qui s'est le plus illustré. Présent dès l'échappée matinale de 28 coureurs, qui regroupait notamment Diego Ulissi (AUE Emirates), Sergio Henao (Team Sky), Robert Gesink (Lotto NL-Jumbo) et Sam Oomen (Team Sunweb), il s'est imposé au sommet au sommet de l'Etna.. 

Parti en solitaire sur les pentes les plus raides de volcan, Chaves pensait sans doute célébrer seul la victoire sur la roche noire de l'Etna. Il a au final été accompagné par son coéquipier Simon Yates, sorti du groupe des favoris à 1,5 km de l'arrivée après une attaque fulgurante. Beau joueur, il laisse la victoire à son coéquipier mais endosse le maillot rose avec 16 secondes d'avance sur Tom Dumoulin et 26 sur le vainqueur du jour.

Dumoulin, qui a terminé dans le groupe des favoris, a été dépassé sur la ligne par Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), qui complète le podium et prend la 5e place au général avec 45 secondes de retard sur Yates.

Pourtant, cette première étape de montagne avait mis du temps à se lancer. C'est après 50 km qu'un groupe de coureurs a pu finalement s'extirper. Et ils n'ont pas fait semblant : 28 coureurs se sont fait la malle, comptant notamment Ulissi, Henao, Reichenbach, Henao et donc Esteban Chaves. 

Sans paniquer, le peloton mené par la BMC et Astana a laissé environ 3 minutes d'avance aux fuyards, avant d'enclencher la poursuite aux alentours des 50 km. A 35 km de l'arrivée au sommet du mont Etna, jugée après une ascension de 15 km à 7 % de moyenne, l'écart a commencé à fondre sous l'impulsion des Astana.

Sur les premières pentes de l'Etna, les échappés ne comptent plus qu' 1'15 d'avance. Devant, Sebastien Reichenbach (Groupama-FDJ), Ben Hermans (Israel Cycling Academy), Sam Oomen (Team Sunweb) et le surprenant Giulio Ciccone (Bardiani) accompagnent Ulissi, Chaves et Henao parmi les plus forts. Mais chassés par un peloton affamé, leur avance fond à grande vitesse. 

Pourtant, le peloton met du temps à recoller aux hommes de tête. Chaves en profite alors pour placer son attaque à 5 km de l'arrivée, sur les pentes les plus dures de l'Etna. Derrière, Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) sent le bon coup et s'accroche au groupe mené par Simon Yates (Mitchelton-Scott), Domenico Pozzovivo (Bahrain-Merida) et George Bennett (Lotto NL-Jumbo). 

 

Froome esseulé

Simon Yates décide alors d'exploser le groupe de favoris en plaçant une attaque puissante pour rejoindre son coéquipier à 1,5 km de l'arrivée. Les deux s'entendent, et le Britannique laisse son coéquipier s'imposer. Chris Froome, très discret, a été vite esseulé, seulement soutenu par Kenny Elissonde. En retrait, le Kenyan Blanc a subi l'étape. Inquiétant pour une équipe Sky normalement très solide en montagne.

Théo Gicquel @@theoogicquel