Première victoire pour Arnaud Démare sur le Giro.
Première victoire pour Arnaud Démare sur le Giro. | Luk BENIES / AFP

Giro : Démare remporte la 10e étape devant Viviani

Publié le , modifié le

Arnaud Démare (Groupama-FDJ) a remporté mardi au sprint la 10e étape du Giro à Modène devant Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step) et Rüdiger Selig (Bora-Hansgrohe) dans un final marqué par la chute du maillot cyclamen Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe) à un kilomètre de la ligne d'arrivée. C'est sa première victoire de la saison, sa troisième étape sur un Grand Tour après ses deux sur le Tour de France, et surtout sa première sur le Giro.

Le jour de gloire pour Arnaud Démare ! Toujours placé mais jamais gagnant sur ce Giro (et même cette saison), le sprinteur de la Groupama-FDJ a remporté mardi la 10e étape du Tour d'Italie à Modène, en devançant Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step) et Rüdiger Selig (Bora-Hansgrohe) sur la ligne au terme d'un sprint chamboulé par la chute d'un groupe de coureurs à un kilomètre de l'arrivée dans lequel se trouvait Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe) et ses équipiers mais aussi Tony Gallopin (AG2R La Mondiale).

Au terme d'une étape toute plate avec le dénivelé le plus faible de ce Giro (155 m), le final s'est embrasé dans les deux derniers kilomètres avec un coup en solitaire tenté par Francisco Ventoso (CCC Team), repris avant le sprint final. C'est alors que l'impressionnante chute est intervenue avec en son sein le maillot cyclamen Ackermann. C'est un drapeau sur le côté qui a précipité un groupe de coureurs au sol dont l'Allemand, qui a fini l'étape ensanglanté sur le côté droit. 

Arnaud Démare, emmené lui par Jacopo Guarnieri dans le final, a alors joué sa carte à fond dans un groupe d'une petite dizaine de coureurs. Le Beauvaisien a déboîté seul sur la gauche, pour résister en force au retour de Viviani, Selig et Ewan, qui termine 4e.

"Je suis très heureux, c'est ce qu'on cherchait. On a le train pour gagner, il nous manquait la réussite. Aujourd'hui on l'a eu, c'est parfait.", s'est félicité le vainqueur du jour au micro de l'Equipe à l'arrivée. Avec cette victoire, il revient à un petit point d'Ackermann, meurtri, au classement par points (154 contre 155). "Je reviens dans le match. Je ne voulais lui laisser prendre les points facilement. Ce maillot se joue chaque jour.", a-t-il ajouté.

à voir aussi Giro - Démare : "On est soulagé" Giro - Démare : "On est soulagé"

Pour Démare, c'est la fin d'une longue frustration pour celui qui n'avait pas encore connu la victoire en 2019 (six top 5). Il remporte sa troisième étape de Grand Tour après ses deux succès sur le Tour de France à Vittel (2017) et à Pau (2018). C'est son premier bouquet sur le Giro, le premier depuis son coéquipier Thibaut Pinot dans l'avant-dernière étape de l'édition 2017, et le premier sprinteur tricolore depuis Nacer Bouhanni en 2014. Jusque-là, son meilleur résultat était une deuxième place lors des 2e et 5e étapes du Tour d'Italie 2016. 

Pas de changement au classement général, Valerio Conti (UAE Emirates) conserve son maillot rose de leader devant Primoz Roglic (Jumbo-Visma) pour 1'50. Nans Peters (AG2R La Mondiale) conserve son maillot blanc et la troisième place à 2'21.