Damiano Cima a remporté la 18e étape devant Pascal Ackermann.
Damiano Cima a remporté la 18e étape devant Pascal Ackermann. | ALESSANDRO DI MEO/EPA/Newscom/MaxPPP

Giro : Damiano Cima (Nippo Vini Fantini) résiste aux sprinteurs et remporte la 18e étape

Publié le , modifié le

Damiano Cima (Nippo Vini Fantini), parti dans l'échappée matinale en compagnie de Mirco Maestri (Bardiani-CSF) et Nico Denz (AG2R La Mondiale), a remporté d'un souffle jeudi la 18e étape du Giro entre Valdaora et Santa Maria di Sala. L'Italien a résisté de justesse au retour du peloton et termine devant Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe), qui récupère le maillot cyclamen à Arnaud Démare, huitième du sprint. Simone Consonni (UAE Emirates) complète le podium.

Ça s'est joué à un souffle. Présent dans l'échappée matinale en compagnie de Mirco Maestri (Bardiani-CSF) et Nico Denz (AG2R La Mondiale), Damiano Cima (Nippo Vini Fantini) a résisté de justesse au retour du peloton et des sprinteurs, lancés à toute vitesse, pour remporter jeudi la 18e étape du Giro entre Valdaora et Santa Maria di Sala (222 km). 

L'Italien (25 ans) remporte sa quatrième victoire professionnelle, sa première en World Tour, après avoir tenu tête au peloton toute la journée. Le trio, qui comptait 3 minutes d'avance à 25 km de l'arrivée, a failli se faire reprendre dans les derniers hectomètres. Si l'Italien a résisté, ses deux compagnons d'échappée se sont fait avaler par les sprinteurs. 

Ackermann prend le maillot à Démare

Parmi ces derniers, le grand bénéficiaire de cette étape est Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe), deuxième de l'étape. Grâce à la huitième place d'Arnaud Démare (Groupama-FDJ), qui a raté son sprint en touchant notamment un coureur de l'équipe Deceuninck-Quick Step, l'Allemand récupère le maillot cyclamen pour... 13 points, le retard qu'il accusait sur le Français avant cette étape.

Avec quelques maigres points sur les sprints intermédiaires à aller chercher, l'Allemand a désormais presque course gagnée pour ce maillot cyclamen s'il rallie Vérone dimanche. L'Equatorien Richard Carapaz (Movistar) conserve le maillot rose dans une journée plutôt tranquille pour les favoris.

Vendredi, le Giro revient en montagne dans la 19e étape limitée à 151 kilomètres entre Trévise et San Martino di Castrozza. A défaut de grands cols, le parcours offre un final en montée, mais d'une pente modérée (13,6 km à 5,6 %), pour rejoindre l'arrivée, à la veille de la grande étape des Dolomites.