Deuxième victoire d'étape pour Caleb Ewan sur le Giro 2019
Deuxième victoire d'étape pour Caleb Ewan sur le Giro 2019 | LUK BENIES / AFP

Giro : Caleb Ewan s'impose devant Arnaud Démare à Novi Ligure

Publié le , modifié le

La passe de deux pour Caleb Ewan. Vainqueur à Pesaro samedi, le sprinteur de la Lotto-Soudal a remis ça ce mercredi en remportant la 11e étape du Tour d'Italie, longue de 221 km entre Carpi et Novi Ligure. L'Australien devance Arnaud Démare (Groupama-FDJ) et Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe). Le Français, vainqueur hier, s'offre un joli lot de consolation en s'emparant du maillot cyclamen. Pas de changement au classement général, Valerio Conti (UAE Emirates) garde le maillot rose.

Une victoire de costaud. Dans une étape longue et ennuyeuse promise aux grosses cuisses du peloton, Caleb Ewan a été le plus fort dans la longue ligne droite traversant Novi Ligure. Une autoroute de 2800 mètres qui a souri au sprinteur de la Lotto-Soudal, qui s'impose pour la deuxième fois sur ce Giro après son succès à Pesaro samedi. L'Australien devance Arnaud Démare (Groupama-FDJ) et Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe) sur la ligne. Le Français, parfaitement emmené mais légèrement enfermé au moment de lancer son sprint, ne réalisera pas le doublé après sa victoire mardi à Modène mais peut tout de même se réjouir. Grâce à cette deuxième place et aux deux points grappillés lors du sprint intermédiaire, Démare s'empare de la tête du classement par points et se lancera à l'assaut de la montagne avec le maillot cyclamen sur les épaules.

Avant de basculer du côté de la montagne, les sprinteurs avaient droit à une dernière explication sur les routes piémontaises. Au cours d’une étape où le peloton n’a laissé que peu de suspense quant au final de cette étape, la meute a logiquement repris le trio de fuyards - Marco Frapporti (Androni Giocattoli-Sidermec), Mirco Maestri (Bardiani-CSF) et Damiano Cima (Nippo-Vini Fantini Faizane) - à 25 kilomètres de l'arrivée. L'heure pour les équipes de sprinteurs de se mettre en action. 

Sans Fernando Gaviria, qui a déjà quitté les routes du Giro, le quatuor attendu Ewan-Démare-Ackermann-Viviani s'est rapidement mis en action. Plus puissant que ses compères, Ewan a débordé le champion d'Allemagne Pascal Ackermann avant de prendre le meilleur sur Arnaud Démare, légèrement enfermé sur la droite de la route au départ, pour lever les bras pour la deuxième fois sur ce Giro. Le champion d'Italie Elia Viviani, vainqueur de quatre étapes l'an passé, a lui échoué une nouvelle fois, se classant quatrième avant d'annoncer son abandon quelques minutes après l'arrivée de cette dernière étape réservée spécifiquement aux sprinteurs. "Je suis déçu", a reconnu Viviani, la ligne franchie. "Quelque chose ne fonctionne pas. Si j'avais compris ce qui ne va pas, j'aurais gagné aujourd'hui. Il me manque peut-être de l'explosivité mais je ne pense pas être en manque de condition". Le vainqueur du jour a lui aussi annoncé son retrait du Tour d'Italie au terme de cette 11e étape, avec désormais l'esprit tourné vers son premier Tour de France en juillet prochain.

Démare, la bonne affaire

Pas de doublé donc pour Arnaud Démare, mais un grand sourire néanmoins sur le visage du Français à l'arrivée de cette 11e étape. Parti chercher les deux points lors du sprint intermédiaire avant de devancer Pascal Ackermann sur la ligne, "Nono" repart de Novi Ligure avec le maillot cyclamen sur les épaules, au détriment du champion d'Allemagne qu'il devance désormais de onze points (194 contre 183). "Je prends le cyclamen, ça devient un second objectif", a confié Démare après l'arrivée. "On va se battre pour le garder dans la montagne"

Car place désormais à la haute altitude, avec une 12e étape au pied des Alpes piémontaises et la première ascension classée en première catégorie. L'ascension de Montoso, près de Cavour, est très pentue (8,8 km à 9,5 %) mais le sommet est situé à 32 kilomètres de l'arrivée, laquelle est précédée par un dernier petit "mur" à 2 kilomètres de la ligne. Un amuse-bouche avant la première arrivée au sommet programmée vendredi à Lago Seruru (2247m d'altitude).