Caleb Ewan
L'Australien Caleb Ewan remporte le sprint | Luk BENIES / AFP

Giro : Caleb Ewan débloque son compteur

Publié le , modifié le

Les sprinteurs avaient pris rendez-vous. Pour la dernière étape qui leur était réservée avant la semaine prochaine (le 18 mai entre Forli et Reggio Emilia), les fusées du peloton ne voulaient pas manquer l’occasion de lever les bras. Au terme d’une longue étape peu animée entre Castrovillari et Alberobello, c’est Caleb Ewan qui a emporté sa première étape sur ce centième Giro. Les trois grands favoris des sprints ont tous remporté une étape.

Enfin ! Peu en réussite depuis ce début de Giro, alors que l'autre petit prodige du sprint Fernando Gaviria avait déjà remporté deux victoires d'étapes, Caleb Ewan s'est cette fois imposé au sprint à Alberobello. Une journée qui contraste avec celle d'hier pour le coureur d'Orica-Scott, qui avait terminé l'étape tout au fond du peloton, à la 190e place. 

Partis dès les premiers hectomètres, Giuseppe Fonzi (Wilier Triestina) et Dmitriy Kozontchuk (Gazprom) n’ont jamais été considérés comme une menace. Ils sont rentrés dans le rang à 18km de l’arrivée, avant de laisser le peloton s’organiser pour le sprint massif. Seule petite animation avant les derniers mètres, la présence, absurde et dangereuse, d’un commissaire chargé de rediriger les coureurs… en plein milieu de la route à la sortie d’un virage.

A quatre kilomètres, le Canondale Koren a bien tenté de secouer tout le monde en partant dans la petite bosse précédant l'arrivée, mais sans succès. Dans un final rendu nerveux par l'enchaînement de courbes qui précédait l'ultime ligne droite, le jeune sprinteur australien Caleb Ewan a démarré le premier, et a réussi à résister au retour de Fernando Gaviria, porteur du maillot cyclamen. C'est la deuxième victoire sur un grand tour pour Ewan, sa première sur le Giro. Il devance son adversaire colombien et Sam Bennett sur le podium.