Cesare Benedetti.

Giro : Benedetti le plus fort à Pinerolo, Polanc prend le maillot rose

Publié le , modifié le

Au terme de la 12e étape du Giro entre Cuneo et Pinerolo, c'est Cesare Benedetti (Bora-Hansgrohe) qui s'est imposé au sprint devant Damiano Caruso (Bahrain-Merida) et Eddie Dunbar (Ineos). Partis en tout début d'étape, huit hommes se sont disputés la victoire jusque dans les derniers mètres. Derrière, Lopez, Landa ou Nibali ont tenté leur chance dans l'ascension du col vers Montoso (première catégorie) et sont parvenus à reprendre du temps au leader du classement général, Valerio Conti (UAE). L'Italien n'est d'ailleurs plus maillot rose avec le temps repris par Jan Polanc (UAE), 24e à 5'24 au début de l'étape et qui termine 6e de l'étape.

La 12e étape de ce Tour d'Italie 2019 n'a pas manqué d'animation ce jeudi. Enfin, aurait-on presque envie de dire après 11 étapes sans réelle folie. Principal obstacle de cette journée qui voyait les coureurs relier Cuneo à Pinerolo, l'ascension du col vers Montoso, situé à une vingtaine de kilomètres de l'arrivée, qui a vu plusieurs hommes tenter leur chance.

Partis dès la fin de matinée, huit coureurs - Polanc, Capecchi, Brambilla, Dunbar, Cataldo, Caruso, Montaguti et Benedetti - ont tenu bon pour se disputer la victoire. Et parmi les 6 Italiens présents à l'avant, c'est Cesare Benedetti (Bora-Hansgrohe) qui a levé les bras. Son effort dans le petit mur à deux kilomètres de l'arrivée a payé puisqu'il est revenu sur Capecchi et Dunbar pour finalement les régler au sprint. Sa première victoire sur le circuit professionnel à 32 ans.

Jan Polanc nouveau maillot rose

Il était encore loin au classement général avant le départ de cette 12e étape. 24e à 5'24 de son coéquipier Valerio Conti, Jan Polanc a pris la bonne échappée et termine avec plus de 10 minutes d'avance sur l'ancien maillot rose. Celui-ci glisse donc des épaules d'un membre du team UAE vers un autre... Le Slovène dispose désormais d'une solide avance sur son compatriote Primoz Roglic, 2e à 4'07, et Conti, 3e à 4'51.

Lopez et Landa reprennent du temps sur Roglic

Derrière, les leaders aussi sont passés à l'action. L'ascension vers Montoso a vu Mikel Landa (Movistar) et Miguel Angel Lopez (Astana) passer à l'attaque. Une avance de 30 secondes sur le groupe Roglic qu'ils ont maintenu jusque sur la ligne d'arrivée. Le leader du team Lotto-Jumbo a terminé à près de 8 minutes du vainqueur du jour mais reste accroché à la deuxième place au général. La facture est salée en revanche pour Conti, Formolo et Jungels qui ont perdu plus de 2'30 sur Roglic.

Changements aussi au niveau des classements du meilleur jeune et du meilleur grimpeur : Hugh Carthy (EF) prend le maillot blanc tandis que Gianluca Brambilla (Trek) se pare du maillot azzurro.

francetv sport francetvsport