Yates
Simon Yates (Mitchelton-Scott) | LUK BENIES / AFP

Giro (9e étape) : Yates s'impose en haut du Gran Sasso devant Pinot

Publié le , modifié le

Simon Yates (Mitchelton-Scott) a remporté la 9e étape du Giro d'Italia en s'imposant au sprint en haut du Gran Sasso d'Italia. Il devance Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) et Esteban Chaves. Tom Dumoulin (Sunweb) termine 8e à 12 secondes. Yates conforte son maillot rose devant Chaves, qui double Dumoulin, et Pinot (4e). Chris Froome et Fabio Aru (AUE Emirates) ont calé dans la montée finale et perdent plus d'une minute sur Yates au général.

Simon Yates est intraitable. Le Britannique s'est imposé au sprint en haut du Gran Sasso d'Italia, un des cols les plus durs de ce 101e Giro, juste devant Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) et son coéquipier Esteban Chaves. Avec cette première victoire d'étape sur ce Giro, il conforte un maillot rose qui semble de plus en plus difficile à déloger de ses épaules. D'autant que plusieurs de ses principaux adversaires, comme Chris Froome, Fabio Aru et dans une moindre mesure Tom Dumoulin, ont calé dans les derniers hectomètres et perdent de précieuses secondes. 

Au général, Yates est plus que jamais l'homme à battre sur ce Giro, avec 32 secondes d'avance sur Chaves, 38 sur Dumoulin et 45 sur Pinot. Distancés au général à 2'27 pour Froome et 2'36 Aru, les deux favoris à la victoire finale sont les grands perdants du jour, et reculent hors du Top 10. 

Mareczko abandonne

Pourtant, les 225 km de cette 9e étape ont mis du temps à donner leur verdict. A 135 km de l'arrivée, une échappée au long cours de 14 coureurs part à l'assaut des trois cols de la journée et dispose rapidement de 7 minutes d'avance sur le peloton. Dans un début d'étape marqué principalement par l'abandon de Jakub Mareczko (Willier), le peloton emmené par Mitchelton-Scott, la formation du maillot rose Simon Yates, contrôle les fuyards.

A 18 km de l'arrivée, l'écart fond rapidement sous l'impulsion des Astana et Mitchelton-Scott pour tomber  sous les 3 minutes. Fausto Masnada (Androni Giacattoli-Sidernec), seul en tête, est lui pris en chasse par Gianluca Brambilla (Trek-Segafredo), Mikaël Cherel (AG2R la Mondiale), Manuele Boaro et Giovanni Visconti (Bahrain-Merida), et enfin Hugh Carthy (Education First Drapac).

Froome lâché

Avec 2 minutes d'avance à 7 km de l'arrivée, on pense donc se diriger vers une victoire d'étape pour l'homme de tête, poursuivi en solitaire par Manuele Boaro. Mais la partie la plus dure du Gran Sasso d'Italia approche : 4 derniers kilomètres à 8.2 % de moyenne et une portion à 13 %.

Dans la grande vallée des Apennins, tous les fuyards sont avalés les uns après les autres. Masnada, dernier rescapé, est repris à 2.8 km du sommet.  Et déjà un lâché : Chris Froome ! Le leader de la formation Sky cale complètement en même temps que Carlos Betancur (Movistar) et Fabio Aru.

Les favoris sont tous là en dehors de Froome, seulement remués par Giulio Ciccone (Bardiani). Simon Yates lance le sprint dans les derniers mètres et s'impose devant Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) et son coéquipier Esteban Chaves ! 

Théo Gicquel @@theoogicquel