Giro 2020 : Vainqueur facile de la 6e étape, Arnaud Démare fait coup double

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Arnaud Démare Matera Giro 2020 étape 6
Démare presque seul au monde à Matera. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Et de deux déjà ! Arnaud Démare (Groupama-FDJ) a remporté la 6e étape du Giro 2020, ce jeudi entre Castrovillari et Matera. Le Français a résisté dans les dernières pentes pour écraser le sprint devant Michael Matthews (Sunweb), rélégué à plusieurs mètres. Il récupère le maillot cyclamen de meilleur sprinteur. Pas de problème pour Joao Almeida (Deceuninck-Quick Step), qui conserve le maillot rose de leader.

Le parcours semblait difficile et pas forcément taillé pour lui, mais Arnaud Démare (Groupama-FDJ) a remis le couvert ce jeudi, avec la manière. La photo-finish n'a cette fois pas été nécessaire pour le départager de ses adversaires. Le Français a tout simplement survolé le sprint final à Matera en lançant le sprint de loin pour venir s'imposer avec deux mètres d'avance sur Michael Matthews (Sunweb), au milieu des puncheurs. L'Italien Fabio Felline (Astana) complète le podium.

Du bleu-blanc-rouge au mauve

En plus de s'offrir une 12e victoire en 2020, le sprinteur français fait coup double, dépossédant Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) du maillot cyclamen de meilleur sprinteur. Le Slovaque, très attendu ce jeudi, a dû se contenter d'une décevante 8e place à l'arrivée et compte aujourd'hui 39 points de retard sur Démare. "On ne voulait pas qu'il nous fasse le même coup [que lundi, quand Sagan s'est servi du train de la Groupama-FDJ pour finir quelques centimètres juste derrière le Français sur la ligne]. Je ne me suis pas affolé. Le vent de face nous a bien a aussi bien aidés. J'ai tout mis et c'est super", s'est félicité Arnaud Démare à l'arrivée.

En dépit de sa forme exceptionnelle, qui pourrait nourrir de belles ambitions sur d'autres terrains, le Picard a encore réfuté l'éventualité d'abandonner le Giro pour s'en aller courir Paris-Roubaix le 25 octobre, jour de la fin du Tour d'Italie. "C'était un choix difficile entre le Giro et les classiques. J'irai au bout de ce Giro", a déclaré le champion de France en zone mixte.

D'un autre côté, cette étape n'aura pas bouleversé le classement général. Même s'il est tombé, percuté par Brandon McNulty (UAE) alors qu'il réglait un problème d'oreillette, le leader Joao Almeida (Deceuninck-Quick Step) compte toujours 43 secondes d'avance sur son dauphin Pello Bilbao (Bahrain-McLaren). Le prochain rendez-vous entre leaders est prévu dimanche entre San Salvo et Roccaraso, avec une 9e étape escarpée.

à voir aussi Giro : revivez la 6e étape entre Castrovillari et Matera Giro : revivez la 6e étape entre Castrovillari et Matera