Tony Gallopin
Tony Gallopin partagera le rôle de leader avec Alexis Vuillermoz. | AFP

Giro 2019 : Vuillermoz et Gallopin pour emmener AG2R La Mondiale

Publié le , modifié le

Deux hommes pour guider AG2R La Mondiale. Alexis Vuillemoz et Tony Gallopin partageront le rôle de leader sur le Tour d'Italie, dont le départ sera donné samedi. La formation française espère remporter au moins une étape et lutter pour un Top 10 au général. Retour sur les ambitions de l'équipe avec Laurent Biondi, le directeur sportif qui dirigera l'équipe pendant trois semaines.

Romain Bardet a encore une fois coché le Tour de France. Pierre Latour est convalescent. AG2R La Mondiale était donc privée de deux de ses leaders potentiels au moment de faire sa sélection pour le Giro 2019. La formation française a finalement opté pour une équipe à deux leaders. Le leadership, incarné par Alexandre Geniez l'an passé (11e du général), a été transféré à Alexis Vuillermoz et Tony Gallopin. 

Le premier avait émis le souhait de revenir sur les routes italiennes, là où il avait effectué son meilleur résultat sur un général d'un grand tour en 2014 (11e). Le grimpeur puncheur de 30 ans a vu sa demande exaucée, il sera au départ de la course samedi avec le dossard 18. Auteur d'un bon début de saison en France, avec une belle victoire sur la Drome Classic, Alexis Vuillermoz a été contrarié par une lourde chute sur Tirreno-Adriatico en mars. Même s'il a pu se remettre en jambes sur le Tour des Alpes, le terminant à la 12e place, il est encore en phase de montée en puissance, comme en témoigne son abandon sur Liège-Bastogne-Liège il y a deux semaines.

Son directeur sportif Laurent Biondi ne le cache pas, "c'est un peu l'inconnu". C'est la même chose pour l'autre leader de la formation. Tony Gallopin est tombé sur le Tour de Catalogne et n'a pas été revu en course depuis le 31 mars. "Il est parfaitement bien remis. Il va forcément manquer de rythme, mais sa préparation s'est très bien passée. Il n'a pas été handicapé par le moindre problème de santé", rassure Biondi. L'ex-porteur du maillot jaune sur le Tour 2014 a une petite idée dans le coin dans la tête. Déjà vainqueur à Oyonnax sur la Grande Boucle, il a levé les bras sur la Vuelta l'été dernier (terminée à une jolie 11e position). Il ne lui reste plus qu'un succès sur le Giro pour compléter sa collection sur les grands tours.

"Un point sera fait à la mi-Giro"

Si Laurent Biondi confirme l'ambition affichée par Vincent Lavenu, "une victoire d'étape et un Top 10 au général", il précise : "Pour l'instant, on part sur des victoires d'étape sans oublier le général. Mais compte tenu des chutes qui ont perturbé leur préparation, on va d'abord se fixer l'objectif des victoires d'étape. On fera le point à mi-Giro. Après le deuxième chrono, on pourra faire un premier bilan et voir si les objectifs tiennent toujours." Le directeur sportif compte sur l'expérience du capitaine de route Hubert Dupont, 22 grands tours à son actif, pour guider la formation et éviter les pièges qui parsèmeront la première partie du Tour d'Italie.

Derrière, "tout le monde aura sa chance" précise-t-il. On pourrait pourquoi pas retrouver l'Allemand Nico Denz à l'avant. L'an dernier, il avait dû se contenter d'une deuxième place sur la 10e étape, au terme d'une belle échappée, gagnante pour Matej Mohoric. François Bidard, Ben Gastauer, Nans Peters et Larry Warbasse seront les autres cartes que pourra jouer AG2R La Mondiale au gré des 21 étapes de son tracé.