Tom Dumoulin, vainqueur du Giro 2017 !
Tom Dumoulin, vainqueur du Giro 2017 ! | Luk BENIES / AFP

Giro 2017 : Le sacre de Tom Dumoulin, Thibaut Pinot au pied du podium

Publié le , modifié le

Quintana, Nibali, Pinot, tous ont dû s'incliner face à la puissance de Tom Dumoulin. Parfait dans son exercice favori de l'effort solitaire, Tom Dumoulin a ventilé la concurrence pour s'offrir le premier Tour d'Italie de sa carrière, à 26 ans. Nairo Quintana, qui monte sur sa sixième "boite" de Grand Tour en carrière et Vincenzo Nibali, qui ne remporte pas un troisième Giro, accompagnent Dumoulin sur le podium. Thibaut Pinot fait un beau quatrième.

L'histoire est belle parce que le scénario l'est aussi. Tom Dumoulin a géré son Tour d'Italie comme un vieux briscard. Longtemps le fantôme de la Vuelta 2015, quand il s'était noyé à la veille de l'arrivée, l'a poursuivi. Longtemps ses adversaires ont attendu son coup de moins bien. Il n'est jamais venu. En écrasant ses adversaires lors du dernier contre-la-montre, remporté par son compatriote Jos Van Emdem (Lotto.NL-Jumbo) Dumoulin prouve qu'il est un beau, un grand vainqueur du Giro. Premier Néerlandais à remporter le Tour d'Italie, le coureur de la Sunweb l'a fait au nez et à la barbe de deux des meilleurs coureurs de Grand Tour du moment, Nairo Quintana et Vincenzo Nibali qui montent sur le podium, respectivement à la deuxième et à la troisième place.

Dumoulin, vainqueur tout en puissance

Un contre-la-montre pour prendre le pouvoir, un autre pour asseoir sa domination finale, Tom Dumoulin a brillé là où on l'attendait mais aussi là où on l'attendait moins. Le Néerlandais a fait d'énormes progrès en montagne, on le savait. Ce dont on doutait plus c'est de sa capacité à résister à Nairo Quintana, réputé comme le meilleur grimpeur du peloton. Sans son problème vers Bormio, Dumoulin n'aurait pas même laissé le monde du cyclisme croire qu'il pouvait perdre ce Giro. Certains diront que c'est un fait de course, toujours est-il que c'est un fait de course plutôt inhabituel. Avec son style caractéristique, assis sur la selle, tout en puissance, Dumoulin a dompté les cimes italiennes, les plus difficiles d'Europe. Il a dompté des adversaires aux dents longues. On pense évidemment à Quintana, mais aussi à Nibali qui avait juré sa perte, à Pinot, à Zakarin, à Pozzovivo... Dis moi qui tu as battu, je te dirai quel champion tu es : Tom Dumoulin est un grand champion !

Déception pour Quintana et Nibali, espoir pour Pinot

L'un recherchait sa deuxième victoire sur un Grand Tour, l'autre sa troisième sur le Giro (la sixième au total), Nairo Quintana et Vincenzo Nibali doivent s'incliner face à plus fort qu'eux. Sans doute les deux compères ont-ils déclenché la bagarre trop tardivement. Bien sûr, Dumoulin leur a repris quasiment quatre et trois minutes en contre-la-montre mais le duo savait le Néerlandais bien plus fort dans l'exercice solitaire. Ont-ils pêché par orgueil ? Ont-ils trop longuement attendu le "jour sans" de Dumoulin ? Eux-seuls le savent mais aujourd'hui, ils sont bien les grands battus du Giro du centenaire.

Lire aussi : Pinot a retrouvé le plaisir

Celui qui peut avoir le sourire ce soir, c'est Thibaut Pinot. Le Français, quand il aura effacé la déception d'échouer au pied du podium, se retournera sur trois semaines incroyables, pas loin d'être les plus belles de sa carrière, pendant lesquelles il est passé par toutes les émotions. Être battu par Dumoulin, Quintana et Nibali n'a rien d'infamant. Cette quatrième place est un formidable espoir pour le reste de sa carrière, d'autant plus qu'elle est agrémentée d'une victoire d'étape. "Mon bilan est bon, il y a une belle victoire d'étape et, jusqu'au dernier jour, j'étais dans le coup pour la victoire. Je suis content. Il y a des choses positives, c'est important pour l'avenir​", a déclaré le Français au micro de La Chaine L'Equipe.Surtout, la performance de Pinot s'inscrit dans le Giro le plus spectaculaire de ces dernières années. Pour tout ça, merci aux coureurs.

Le top 10 du Giro

1. Tom Dumoulin (NED/Sunweb) 90h34:54.
2. Nairo Quintana (COL/MOV) à 31.
3. Vincenzo Nibali (ITA/BAH) 40.
4. Thibaut Pinot (FRA/FDJ) 1:17.
5. Ilnur Zakarin (RUS/KAT) 1:56.
6. Domenico Pozzovivo (ITA/ALM) 3:11.
7. Bauke Mollema (NED/TRE) 3:41.
8. Bob Jungels (LUX/QST) 7:04.
9. Adam Yates (GBR/ORI) 8:10.
10. Davide Formolo (ITA/CAN) 15:17.