Giro, 17e étape : Ben O'Connor (NTT) s'impose à Madonna di Campiglio

Publié le , modifié le

Auteur·e : Martin Boissereau
O'Connor
Ben O'Connor a remporté la première victoire de sa carrière sur un grand tour | LUCA BETTINI / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L’Australien Ben O’Connor s’est imposé dans la montée menant à Madonna di Campiglio, lors de la 17e étape du Giro, en provenance de Bassano del Grappa (203 km). Deuxième la veille, le coureur de la NTT Pro Cycling a distancé ses compagnons d’échappée dans les dix derniers kilomètres et remporte ainsi sa première étape sur un grand tour. Hermann Pernsteiner et Thomas de Gendt complètent le podium. Pas de changement dans le top 10, toujours dominé par Joao Almeida.

Jour de première et de revanche. Malheureux hier, le jeune Ben O'Connor (24 ans) vient de remporter une victoire de prestige sur la 17e étape du Giro dans une journée pour les baroudeurs. Après avoir gravi les quatre cols répertoriés au classement de la montagne, l’Australien a accéléré à 8.3 km de l’arrivée pour distancer les autres hommes de tête. Comme un symbole, il s’est imposé devant Hermann Pernsteiner (Bahrain - McLaren), un équipier de l’homme qui l’a battu la veille, Jan Tratnik.

Grâce à cette victoire, il lève les bras pour la première fois sur un grand tour mais pour la deuxième fois de la saison, après une victoire sur L'Étoile de Bessèges (4e étape, 8 février 2020). O’Connor met également fin à une série de trois ans sans succès sur le tour d’Italie pour son équipe, la NTT Pro Cycling. Elle était encore appelée Dimension Data, avant de changer de nom à l’intersaison, et Omar Fraile s’était imposé sur la 11e étape du Giro 2017. Pour réaliser cet exploit, l’Australien a dû creuser sur un groupe de quatre coureurs composé de Rohan Dennis (INEOS Grenadiers), Ilnur Zakarin (CCC Team), Thomas de Gendt (Lotto Soudal) et Hermann Pernsteiner.

Pas de changement dans le top 10 

Le peloton composé du maillot rose Joao Almeida (Deceuninck - Quick-Step), est quant à lui arrivé plus de cinq minutes après O’Connor (5’11’’). Moins de cinq minutes après Pernsteiner cependant (4’40’’). Insuffisant pour que l’Autrichien intègre le top 10, qui remonte tout de même à la 11e place. Le leader du général, le Portugais Almeida, conserve quant à lui une légère avance sur les deux hommes de la Team Sunweb qui complètent le podium, le Néerlandais Wilco Kelderan (00’17’’) et l’Australien Jai Hindley (2’58’’).

Il y a toutefois un nouveau meilleur grimpeur puisque Ruben Guerreiro, à l’offensive aujourd’hui, récupère la tunique bleue. Le coureur d’EF Pro Cylcing a profité du profil de l’étape, composée de trois cols de première et d’un col de troisième catégorie, pour grappiller des points. Il en compte désormais 198, soit 50 de plus que le deuxième, Giovanni Visconti (148, Vini Zabu - KTM). Voilà qui annonce une belle bagarre, demain jeudi, lors d'une 18e étape où les coureurs grimperont notamment le Stelvio (hors catégorie) avant une nouvelle arrivée au sommet, à Laghi di Cancano (1re catégorie).