Luka Pibernik, Giro
Le coureur slovène Luka Pibernik | Twitter

Buzz-Déjeuner : Le pauvre Luka Pibernik croit avoir gagné alors qu'il reste un tour

Publié le , modifié le

Luka Pibernik a vécu une triste mésaventure mercredi sur les routes du Giro. Le coureur de Bahrain-Merida pensait bien avoir franchi la ligne d'arrivée en vainqueur de la 5e étape du tour d'Italie à Messine, mais malheureusement pour lui, il restait encore six kilomètres à parcourir. Une erreur incroyable qui méritait bien des explications.

"C'est pas possible, c'est pas possible". Les commentateurs de la chaîne L'Equipe n'en reviennent pas. Luka Pibernik va gagner la 5e étape du Giro qui arrive à Messine après être sorti au kilomètre. Le Slovène a résisté au peloton et peut lever les bras. C'est un exploit et les commentateurs ne s'y trompent pas... Sauf que pas du tout. Si les commentateurs ne cachent pas leur désarroi, c'est parce que Pibernik est en train de commettre une belle boulette. Il lève les bras trop tôt, il reste encore un tour à effectuer sur la boucle où était jugée l'arrivée. Durant les (longues) secondes où il savoure ce qu'il croît être sa plus grande victoire, le coureur de 23 ans ne voit pas que le peloton fond sur lui. Lorsqu'il s'en rend compte, il est trop tard, il a totalement coupé son effort et finira 148e de l'étape, loin du vrai vainqueur Fernando Gaviria (Quick-Step).

Fritures sur la ligne

En plein effort, le coureur n'a pas eu la lucidité pour entendre la cloche qui a bien sonné (on le voit sur les images). Mais dans le monde merveilleux et moderne du vélo, il existe pourtant les oreillettes,direz-vous! Et bien là encore, l'homme a été lâché par la machine. Vincenzo Nibali, leader de l'équipe Bahrain-Merida, qui connaît parfaitement les lieux où était jugée l'arrivée - il est surnommé le "requin de Messine" - a donné les explications après la course, au micro de la Raï : "la radio de Pibernik ne marchait pas, nous avons essayé de lui parler". En vain donc. L'Italien a tenu à dédramatiser cet épisode malheureux pour le champion de Slovénie 2015 : "Il ne savait pas qu'il restait un tour et il s'est trompé. Il est jeune. Ce genre de choses arrive". 

Benoit Jourdain @BenJourd1