Sylvain Georges
Le coureur cycliste Sylvain Georges | MAXPPP - ISABELLE DUCHENE

AG2R La Mondiale: "Nous avons écarté Sylvain Georges"

Publié le , modifié le

L'équipe AG2R La Mondiale a annoncé mercredi soir avoir écarté son coureur français Sylvain Georges, qui a fait l'objet d'un contrôle positif à un stimulant pendant le Tour d'Italie. "Conformément à nos engagements et à la réglementation en vigueur, nous l'avons immédiatement écarté de toute compétition dans l'attente de l'ouverture d'une procédure disciplinaire par la Fédération française et l'Union cycliste internationale (UCI)", a annoncé la formation dirigée par Vincent Lavenu.

Le coureur auvergnat a été "positif" à l'heptaminol, une substance présente  dans les veinotoniques et utilisée pour améliorer la circulation sanguine, lors  d'un contrôle effectué le 10 mai. Il avait terminé cette 7e étape du Giro en  95e position. Sylvain Georges n'a pas pris le départ, mercredi matin, de la 11e étape à  Tarvisio (nord-est). "Nous sommes évidemment attristés par cette nouvelle qui pénalise  l'ensemble du groupe, tant en termes d'image que d'un point de vue sportif.  L'équipe continuera à tout faire pour défendre les valeurs éthiques qui doivent  être la règle dans le sport de haut niveau", a déclaré Vincent Lavenu.

En tant que membre du Mouvement pour un cyclisme crédible (MPCC), plus  exigeant que les règles internationales en matière d'antidopage, l'équipe  française serait susceptible de s'auto-suspendre pendant une semaine, afin de  faire le point. Le contrôle positif de Sylvain Georges, bien qu'il soit lié à une substance  dite "légère", est le deuxième pour elle en moins de douze mois, après celui du  coureur français Steve Houanard (EPO) en fin de saison dernière. Les règles du MPCC prévoient une auto-suspension à date de la prochaine  course WorldTour (qui pourrait être le Dauphiné ou le Tour de Suisse) suivant  la confirmation du contrôle positif, c'est à dire après l'analyse de  l'échantillon "B" si cette dernière est demandée.

AFP