chris Froome
Le sort de Chris Froome est toujours en suspens, il sera donc au départ du Giro. | AFP

Giro d'Italia : Les forces en présence pour la 101e édition

Publié le , modifié le

L'an dernier, c'était le Néerlandais Tom Dumoulin qui avait remporté le Tour d'Italie. Cette année il semble avoir perdu un peu de sa surpuissance et pourrait laisser la victoire finale s'échapper, d'autant qu'un certain Christopher Froome sera au départ... Thibaut Pinot a aussi sa carte à jouer sur un parcours fait sur mesure pour lui (excepté le contre-la-montre). Parcours, têtes d'affiche, plateau des sprinteurs, on vous en dit un peu plus sur cette 101e édition du Giro, qui s'élancera de Jérusalem ce vendredi 4 mai.

Les têtes d'affiche

Le grand favori, c'est Christopher Froome. Le coureur de la Sky sera très bien accompagné, par un Kenny Elissonde qu'on a vu en forme sur le Tour des Alpes, par David de la Cruz, Wout Poels et Sergio Henao. Il s'est remis en condition tranquillement sur ce Tour des Alpes et semble faire totalement abstraction de l'épée de Damoclès au-dessus de sa tête.

Derrière, les principaux prétendants se nomment Tom Dumoulin (Sunweb) - le tenant du titre -, Fabio Aru (UAE - Team Emirates), Thibaut Pinot (Groupama - FDJ) et Miguel Angel Lopez (Astana). 

★★★★★ Chris Froome

★★★★ Tom Dumoulin

★★★ Thibaut Pinot, Fabio Aru, Miguel Angel Lopez

★★ Domenico Pozzovivo, Simon Yates ou Esteban Chaves

Un plateau de sprinteurs peu relevé

L'année dernière Fernando Gaviria avait fait le show en s'adjugeant 4 étapes et le classement par points. Cette année, c'est un autre coureur de la Quick-Step qui est favori : Elia Viviani. L'Italien n'aura pas une concurrence très relevée. On peut tout de même citer les noms de Sam Bennett (Bora -Hansgrohe), Jakub Mareczko (Willier Triestina), Danny van Poppel (Lotto-Jumbo) et de Sacha Modolo (EF - Drapac).

Le parcours

Pour la première fois, le départ sera donné hors d'Europe, de Jérusalem, en Israël. Avec une première étape de 9.7 km aux allures de prologue et deux étapes promises aux sprinteurs. 


Lire aussi : Israël mise sur un coup de publicité avec le départ du Giro


Il y aura relativement peu d'étapes destinées aux baroudeurs et aucune étape montagneuse avec arrivée en descente, de quoi mettre Thibaut Pinot dans les meilleures conditions. Au contraire, on peut noter 8 arrivées au sommet, généralement des étapes-clés (étapes 6, 9, 14, 15, 18, 19 et 20). Le contre-la-montre plat de la 16ème étape entre Trento et Novereto aura son importance. 

Vous l'aurez compris, la dernière semaine sera terrible et pas moins cruciale pour décider du vainqueur final, qui pourra parader à Rome pour la dernière étape.

Andréa La Perna @A_LaPerna