Elia Viviani s'impose pour la quatrième fois sur le Giro.

Giro : Quatrième victoire au sprint pour Elia Viviani (Quick Step)

Publié le , modifié le

Alors que les coureurs du Tour d'Italie s'apprêtent à passer trois jours compliqués dans les Alpes avant de rallier Rome dimanche, cette 17e étape entre Riva del garda et Iseo a souri, sous la pluie, à Elia Viviani (Quick-Step). Après le contre-la-montre d'hier, le peloton n'a pas faibli pour rattraper les tentatives d'échappée. Luis Leon Sanchez (Astana), entre autres, a pourtant tout tenté mais l'arrivée au sprint l'a condamné. Le classement général reste inchangé : Simon Yates possède toujours 56 secondes d'avance sur Tom Dumoulin.

Une étape de transition. C'est comme ça qu'on pourrait qualifier cette 17e journée sur les routes du Tour d'Italie. Après un contre-la montre éprouvant hier, remporté par Rohan Dennis (BMC), le peloton n'a pas trop lâché la bride ce mercredi. Les échappées sont toujours restées à portée de tir du groupe maillot rose.

Luis Leon Sanchez a animé l'étape

Volontaire, l'Espagnol Luis Leon Sanchez (Astana) a tout tenté. En compagnie d'Alessandro De Marchi (BMC) et auparavant de Wout Poels (Sky) ou Ben Hermans (Israël Cycling Academy), les offensives n'ont jamais permis de décrocher le peloton avant de se faire reprendre à 10 kilomètres de l'arivée. Les équipes de sprinteurs ont ensuite pris le relais. 

Quatrième victoire pour Viviani, meilleur sprinteur du Giro

Sous une pluie battante, les hommes de la Quick Step ont mis en place leur train si bien rôdé depuis le début de l'édition 2018. Sur la ligne, c'est à nouveau Elia Viviani qui a levé les bras devant Sam Bennett (Bora-Hansgrohe). Il s'agit de la quatrième victoire de l'Italien depuis le départ d'Israël, incontestablement le meilleur sprinteur de ce Tour d'Italie et leader du classement par points.

Au point de vue du classement général, rien de neuf : Simon Yates garde son maillot rose avec 56 secondes d'avance sur Tom Dumoulin (Sunweb) et 3'11 sur Domenico Pozzovivo (Bahrain Merida).

Place au trio alpin

Mais dès demain, Viviani et les coureurs de la Quick Step devraient prendre du recul. Ce sont les Alpes qui se présentent aux coureurs, avec la première des trois étapes entre Abbiategrasso et Prato Nevoso, la station de ski où s'était imposé Simon Gerrans en 2008 sur le Tour de France. 

Le plus gros morceau sera samedi avec les cols du Finestre - le plus élevé de cette édition (2176 mètres) - et de Sestrières.

Clément Pons @Ponsclement