Gilbert portrait 052010
Philippe Gilbert (Omega Pharma Lotto) | AFP - PETER DECONINCK

Gilbert en force !

Publié le , modifié le

Le Belge Philippe Gilbert (Omega Pharma) a remporté la Flèche Wallonne, 2e classique ardennaise, après avoir attaqué dans le final au mur de Huy. Il a devancé les Espagnols Joaquin Rodriguez et Samuel Sanchez. C'est son 39e succès sur le circuit mondial, le 3e consécutif après la Flèche brabançonne et l'Amstel Gold Race. Il apparaît d'ores et déjà comme le grand favori de Liège-Bastogne-Liège dimanche.

Sous la chaleur et à un rythme soutenu (les 201 km ont été avalés en moins de 5h) cette classique a encore une fois tenu toutes ses promesses, notamment du fait de la configuration du parcours, à partir du 109e kilomètre, avec pas moins de sept difficultés dont le fameux mur de Huy, qui constituait l'arrivée lors de son troisième passage dans un circuit final.

Cette course de côté a d'abord été marquée par la longue échappée de quatre hommes (Paterski, Vantomme, Van Hecke, Helminen), lesquels ont compté jusqu'à 17 minutes d'avance mais ont laissé beaucoup de plumes alors que derrière, le peloton a géré tranquillement sans s'affoler. A 32 km de l'arrivée de nouvelles attaques ont éclaté sans succès et les offensives se sont ensuite multipliées; notamment de la part de coureurs qui ne figuraient pas parmi les favoris et qui avaient des fourmis dans les jambes pour se positionner devant avant les dernières grosses difficultés. Le Bélarusse Vasil Kiryienka et le Suédois Thomas Lövkvist parvenaient à sortir d'un groupe de contre-attaque à une quinzaine de kilomètres de l'arrivée, et prenaient les devants, avant d'être à leur tour repris.

Après la jonction,  à 8 km du but, le Français Jérôme Pineau contrait accompagné de l'Italien Marco Marcato.Les deux hommes abordaient le le dernier kilomètre avec 13 secondes d'avance. Mais c'était bien insuffisant face à un peloton furieux. Finalement Philippe Gilbert,  dont les équipiers ont été sollicités surtout dans les 20 derniers kilomètres, attaquait à 300 mètres de la ligne pour s'imposer en puissance.  Alors même qu'il ne se voyait pas forcément s'imposer dans le Mur de Huy, qu'il considérait trop dur pour lui, le Belge piégeait ainsi tous les favoris.

Déclarations

Philippe Gilbert:  "C'est une grande surprise pour moi. J'ai toujours dit qu'il serait difficile pour moi de gagner la Flèche. Ce qui m'est arrivé est extraordinaire. Au départ, j'étais encore fatigué de dimanche (Amstel Gold Race), j'avais du mal à me concentrer, je traînais à l'arrière. Au fil des kilomètres, ça a commencé à aller mieux. Mes équipiers sont venus plusieurs fois me dire de remonter. Je me suis économisé au début, j'ai pu avoir de la fraîcheur sur la fin. Au deuxième passage (du mur de Huy), j'étais bien, mon équipe a roulé, ça m'a remis dans la course, ça m'a remotivé. . Dans le mur, j'étais bien placé. J'ai vu que Rodriguez était un peu enfermé en troisième ligne, j'ai décidé d'attaquer. Je suis parti aux 300 mètres quand les grands favoris étaient en deuxième ou troisième ligne. C'est très compliqué de dépasser dans cette montée. J'avais assez d'avance pour en profiter dans les 100 derniers mètres. Un pur bonheur !

Joaquin Rodriguez (ESP/Katusha), 2e: "Je visais clairement la victoire, le parcours m'était beaucoup plus favorable que dimanche dernier mais, contre un pareil Gilbert, il était impossible de lutter. Sincèrement, je ne m'attendais pas à ce qu'il attaque. En théorie, c'était à nous d'attaquer et lui aurait dû miser sur le sprint. Cela ne s'est pas passé ainsi: il est parti de loin et, avec sa forme actuelle, il a fait ce qu'il a voulu. Malgré tout, je préfère tirer des enseignements positifs pour dimanche: il n'y a pas beaucoup de coureurs qui ont été capables de gagner la même année les trois ardennaises. Danilo Di Luca, en 2005, a gagné aisément l'Amstel Gold Race et la Flèche Wallonne mais il n'était pas à son mieux pour Liège-Bastogne-Liège et il a perdu." 

Samuel Sanchez (ESP/Euskaltel), 3e: "Je suis satisfait d'être sur le podium. C'était ce que je pouvais espérer de mieux. Je signerais pour un résultat identique dimanche (Liège-Bastogne-Liège). Bravo à Gilbert, il était impossible de le battre."

Fränk Schleck (LUX/Leopard), 7e: "Je ne suis pas déçu mais j'aurais pu faire mieux. J'ai été très bien pendant toute la journée. L'attaque de Gilbert était impressionnante. Il est très fort en ce moment. Dimanche ? c'est une course plus longue, le parcours est plus difficile. Nous avons les atouts pour gagner dimanche, notre équipe est la plus homogène."
      

Le classement

1. Philippe Gilbert (Bel/Omega Pharma-Lotto)  4h54'57"
2. Joaquim Rodriguez (Esp / Katusha) à 3"
3. Samuel Sanchez (Esp / Euskaltel) à 5"
4. Alexandre Vinokourov (Kaz / Astana) à 6"
5. Igor Anton (Esp / Euskaltel) à 6"
6. Jelle Vanendert (Bel / Omega Pharma - Lotto) à 6"
7. Mathias Frank (Sui / BMC Racing) à 6"
8. Daniel Moreno (Esp / Katusha) à 9"
9. Christophe Le Mevel (Fra / Garmin) à12"
10. Paul Martens (All / Rabobank) à 12"
11. Alberto Contador (Esp / Saxo Bank) à 15"
12. Michael Albasini (Sui / HTC - Highroad) à 17"
13. Ryder Hesjedal (Can / Garmin) à 18"
14. Robert Gesink (P-B / Rabobank) à 20"
15. Bert De Waele (Bel / Landbouwkrediet) à 20"
16. Greg Van Avermaet (Bel / BMC Racing) à 20"
17. Jurgen Van den Broeck (Bel / Omega Pharma - Lotto)  à  23"
18. Ben Hermans (Bel / RadioShack) à 26"
19. Rigoberto Uran (Col / Team Sky) à 28"
 20. Benat Intxausti (Esp / Movistar) à 28"

Voir la video