Giampaolo Caruso
Giampaolo Caruso (Katusha) lors de l'Amstel Gold Race. | DIRK WAEM / BELGA MAG / BELGA/AFP

Giampaolo Caruso positif à l'EPO en 2012

Publié le , modifié le

Le coureur italien Giampaolo Caruso (Katusha), dont un contrôle antidopage de 2012 a donné un résultat anormal, a été suspendu à titre provisoire, a annoncé mardi soir l'Union cycliste internationale (UCI). Le contrôle en question, réalisé hors compétition le 27 mars 2012, a été récemment réanalysé "suite à des développements scientifiques" et a donné un résultat positif à l'EPO. L'UCI a déclaré avoir mis en place, "conformément au Code mondial antidopage", une stratégie de stockage et de réanalyse des échantillons pouvant aller jusqu'à 10 ans.

"Cette stratégie stipule que les échantillons des leaders des Grands tours, des championnats du monde et des classements UCI de toutes les disciplines cyclistes seront conservés en vue d'une possible réanalyse", a expliqué la Fédération internationale en précisant que le choix est effectué "sur la base d'une évaluation des risques faite par la fondation antidopage du cyclisme (CADF), des recommandations des laboratoires, des données du passeport biologique de l'athlète, des nouvelles méthodes de détection et des nouveaux développements scientifiques".

L'équipe Katusha, pour laquelle Giampaolo Caruso courait déjà en 2012, a déclaré "attendre l'analyse de l'échantillon 'B' avant de prendre toute autre mesure ou de faire d'autres commentaires". La formation russe, qui avait retenu le Sicilien pour la prochaine Vuelta (22 août au 13 septembre), s'est déclarée "choquée" par la nouvelle.

Caruso (35 ans), qui a commencé sa carrière professionnelle en 2002 dans l'équipe ONCE de Manolo Saiz, s'est classé 4e de Liège-Bastogne-Liège en avril dernier. Le grimpeur italien, champion d'Europe sur route espoirs (2001), a pour meilleur résultat dans les Grands tours une 12e place au Giro 2006.

AFP