Gasparotto remporte l'Amstel Gold Race

Gasparotto remporte l'Amstel Gold Race

Publié le , modifié le

L'Italien Enrico Gasparotto (30 ans, Astana) s'est imposé au sprint sur la classique batave alors que le Belge Philippe Gilbert (BMC) et le Slovaque Peter Sagan (Liquigas) -finalement 3e- ont coincé dans les derniers hectomètres. Le Transalpin enlève ainsi sa première grande classique devant le Belge Jelle Vanendert qui a démarré un peu trop tard pour pouvoir le coiffer sur le fil au sommet du Cauberg, le juge de paix de la course. Thomas Voeckler a pris la 5e place

Les trentenaires se portent bien dans le cyclisme pro ! En ce printemps frais mais ensoleillé, Enrico Gasparotto s'est adjugé la plus belle victoire de sa carrière à la faveur d'une accélération idéale sur le fameux Cauberg. A 30 ans, l'Italien peut savourer son exploit qui intervient après le doublé Tour des Flandres-Paris-Roubaix de Tom Boonen (bientôt 32 ans) et le sacre de l'Australien Simon Gerrans (31 ans) à Milan-San Remo.

Un autre coureur expérimenté, le triple champion du monde espagnol Oscar Freire, aurait pu y prétendre, mais le puncheur de la Rabobank, parti à l'attaque à 6 kilomètres de l'arrivée, n'a été rejoint et dépassé que dans les 50 derniers mètres de cette course disputée par un temps froid. Une échappée de neuf coureurs (Bardet, Bilbao, C. Pineau, R. Kreder, Caethoven, Howes, Stortoni, Delfosse, Lietaer), partie au 39e kilomètre, a compté jusqu'à 13 min 20 sec d'avance (Km 85).

Voeckler tente sa chance, sans réussite

Le peloton, souvent mené par les BMC et les Katusha, s'est rapproché (4 min aux 60 km, 2 min 20 sec aux 40 km) avant que le néo-pro français Romain Bardet, le plus à l'aise du groupe dans les montées, prolonge l'aventure et insiste jusqu'au seuil des 10 derniers kilomètres avec l'Américain Alex Howes. Après une courte tentative de Thomas Voeckler et de Peter Sagan, Freire s'est dégagé à 6 kilomètres de la ligne, imité ensuite par le Néerlandais niki Terpstra. Dans la montée d'arrivée, le vainqueur des deux précédentes éditions, Philippe Gilbert, a forcé l'allure avant de faiblir dans les 100 derniers mètres.

Gasparotto, troisième voici deux ans, a remporté sa première grande classique. Maillot rose du Giro en 2007, après la première étape, il a enlevé aussi le Championnat d'Italie 2005. Le vainqueur du dernier Tour de France, l'Australien Cadel Evans, a abandonné après la deuxième des trois ascensions du Cauberg, alors qu'il était attardé à 75 kilomètres de l'arrivée.

En terminant cinquième de l'Amstel Gold Race, Thomas Voeckler a lui signé dimanche le meilleur résultat d'un coureur français dans les classiques ardennaises depuis la troisième place de Laurent Jalabert en 2000 dans la Flèche Wallonne.

Déclarations

Enrico Gasparotto (ITA/Astana), vainqueur :
"J'ai du mal à y croire ! c'est une grande victoire et je manque de mots pour en parler. Dans le sprint, j'ai vu que Peter (Sagan) s'en allait et j'ai fait l'effort derrière lui. J'ai pensé à l'arrivée d'il y a deux ans, à l'erreur que j'avais commise en faiblissant dans les 20 derniers mètres. J'ai couru avec la tête et j'ai enlevé une victoire incroyable."

Thomas Voeckler (FRA/Europcar), 5e :
"Je ne saute pas au plafond mais je suis quand même satisfait. Quatrième du sprint, cinquième de la course puisqu'il y a Freire. Je suis un peu gêné par la chute dans le Cauberg. Je n'ai pas perdu trop de vitesse, j'ai pu passer sur la droite mais j'ai perdu l'aspiration de la tête de la course. J'ai couru un peu contre nature, j'ai attendu. La seule fois où j'ai relancé avec Sagan, je me suis retenu, il y avait du vent et ce n'était pas à moi d'y aller. Derrière, les Katusha étaient en surnombre. Au pied du Cauberg, je savais ce que j'avais à faire, attendre la fin de la montée pour faire l'effort. Je le paye un peu puisque je vire en cinquième position au pied. Si je ne calcule pas, je ne suis pas concerné par la chute. Mais.. Liège-Bastogne-Liège ? Il faut que je fasse de la récupération active cette semaine pour que ça se déroule bien dimanche prochain. Depuis les Flandres, j'ai quand même pas mal 'tapé' dedans."

Le classement

1. Enrico Gasparotto (ITA/AST) les 256,6 km en 6h32:35.
(moyenne: 39,2 km/h)
2. Jelle Vanendert (BEL/LTB) à 0:00.
3. Peter Sagan (SVK/LIQ) 0:02.
4. Oscar Freire (ESP/KAT) 0:02.
5. Thomas Voeckler (FRA/EUC) 0:02.
6. Philippe Gilbert (BEL/BMC) 0:02.
7. Samuel Sanchez (ESP/EUS) 0:02.
8. Fabian Wegmann (GER/GRM) 0:04.
9. Rinaldo Nocentini (ITA/ALM) 0:04.
10. Bauke Mollema (NED/RAB) 0:04.
...
37. Sylvain Chavanel (FRA/OPQ) 1:05.

Grégory Jouin @GregoryJouin