Christopher Froome Sky
Christopher Froome (Sky) | JEFF PACHOUD / AFP

Froome marque son territoire

Publié le , modifié le

Le Britannique Christopher Froome a affiché ses ambitions sur le Tour de Romandie en endossant le premier maillot de leader à la faveur de sa victoire sur le prologue, couru mardi contre la montre sur 7,4 km entre Le Châble et Bruson. Il s'est affirmé comme le chef de file de la formation Sky, alors que son coéquipier Richie Porte, le dernier vainqueur de Paris-Nice, a terminé 4e à 15 secondes, derrière l'Américain Andrew Talansky (Garmin), 2e à 6 secondes, et le Croate Robert Kiserlovski (Radioshack) pointé à 13e secondes. Le grimpeur français Thibaut Pinot a fini sixième.

En 13 minutes 15 secondes, christophe Froome, le grandissime favori, dernier à s'élancer, a fini très fort en dépassant en route  l'Espagnol Dani Moreno, le vainqueur de la Flèche Wallonne, livrant ainsi une véritable démonstration. En l'absence d'un autre de ses coéquipiers, son compatriote  Bradley Wiggins, vainqueur du Tour de France 2012, mais aussi de Cadel Evans, Christopher Froome a beaucoup à gagner sur les routes suisses. Il le sait et l'a démontré en ne se désunissant pas sur  ce court contre-la-montre sur un parcours  en côte plutôt exigeant, qui lui a permis de prendre ses marques par rapports à ses principaux adversaires.

"C'était seulement 7 kilomètres mais en côte, ce qui n'est pas habituel  pour un prologue", a déclaré l'Anglais.  "Cela faisait un mois que je n'avais pas couru, depuis le Critérium  international, et je n'étais pas sûr dans quel état de forme j'étais". La réponse est assez claire.  "Gagner le prologue est un bon signe et j'espère bien défendre le maillot  de leader aussi longtemps que je le peux cette semaine mais je sais que cela va être une semaine difficile", a prévenu Froome.

Vainqueur du Tour d'Oman et du Critérium international, deuxième de Tirreno  - Adriatico, Froome semble prêt à prendre la mainmise sur la course, même s'il devra aussi compter sur son coéquipier australien Richie Porte, le vainqueur de  Paris-Nice, dont les ambitions sont tout aussi élevées. Dans cette compétition très ramassée, avec seulement six étapes, beaucoup plus corsée que les années précédentes, la densité de prétendants promet une course animée.  

Beaucoup dans le peloton aimeraient mettre une limite à la domination des  Sky, passés maîtres dans l'art de contrôler les courses à étapes. Mais se hissant d'entrée aux commandes, Christopher Froome a bien voulu indiquer qu'il allait tout faire pour l'emporter, d'autant qu'il pourra aussi creuser l'écart lors de la grande étape de montagne samedi entre Marly et Les Diablerets,  avec 4000 m de dénivelé. Et confirmer le lendemain lors d'un autre contre-la-montre à Genève.  

Classement du prologue et classement général

1. Chris Froome (GBR/SKY) les 7,4 km en 13:15.
2. Andrew Talansky (USA/GRM) à 0:06.
3. Robert Kiserlovski (CRO/RSH) 0:13.
4. Richie Porte (AUS/SKY) 0:15.
5. Rui Costa (POR/MOV) 0:16.
6. Thibaut Pinot (FRA/FDJ) 0:17.
7. Stef Clement (NED/BLA) 0:17.
8. Alejandro Valverde (ESP/MOV) 0:17.
9. Tom Danielson (USA/GRM) 0:17.
10. Wilco Kelderman (NED/BLA) 0:18.
   

Christian Grégoire