portrait Franck Schleck Team Leopard 02 2011
Le Luxembourgeois Frank Schleck (Leopard Trek) | AFP - JAIME REINA

Frank Schleck en solitaire

Publié le , modifié le

Sous un franc soleil, le Luxembourgeois Franck Schleck (Team Leopard) a remporté, samedi, la première étape de la 79e édition du Critérium International. Après une attaque lancée à 2,2 km de la ligne d'arrivée, l'aîné des frères Schleck a devancé le Bélarusse Vasil Kiryenka (Movistar) et l'Estonien Rein Taaramae (Cofidis) de respectivement 16 et 20 secondes.

Classement de la 1re étape:
1. Frank Schleck (LUX/Leopard), les 198 km en 5h21:02. (moyenne: 37,006 km/h)
2. Vasil Kiryienka (BLR) à 16.
3. Rein Taaramae (EST) 22.
4. David Lopez Garcia (ESP) 58.
5. Alexandre Geniez (FRA) 1:00.
6. Sergey Lagutin (UZB) 1:09.
7. Lars-Peter Nordhaug (NOR) m.t.
8. Pierre Rolland (FRA) m.t.
9. Pierrick Fédrigo (FRA) m.t.
10. Andy Schleck (LUX) m.t.
...

Voigt fait le job

Pour la première étape du Critérium International, courue comme l’an passé sur les routes corses, les organisateurs avaient vu grand. Des trois étapes de l'épreuve, celle-ci étaient en effet la plus difficile avec deux ascensions coup sur coup : le Col de Celaccia et le Col de Saint – Eustache. Le peloton devaient ensuite grimper le Col de Bacinu avant de se mesurer au Col de l’Ospedale (long de 14 km avec un pourcentage moyen de 6.2). Un parcours qui n'a pas impressionné Jens Voigt (Team Leopard), premier coureur du peloton à se mettre en branle. Déjà vainqueur de cinq Critérium International, l'Allemand se montrait très motivé et, malgré un tracé relativement escarpé, disposait jusqu'à deux minutes d’avance sur le peloton, à 25 kilomètres de l’arrivée.

Au pied du Col de l’Ospedale, Voigt voyait toutefois son avance réduite à 30 secondes suite à un bon travail du peloton emmené par Saur-Sojasun. Un peu avant d'être repris, Voigt se faisait dépasser par un Rémy Di Grégorio plein de panache. Ce dernier était néanmoins rattrapé à neuf kilomètres de la ligne d'arrivée. C'est le moment que choisissait Andy Schleck pour lancer à son tour une accélération. Il était suivi par Alexandre Vinokourov. Quelques minutes plus tard, c'était au tour de Frank Schleck de passer à l'offensive. Il emmenait Rein Taaramäe et Vasil Kyrienka dans sa roue tandis que Samuel Sanchez, Alexandre Geniez et David Lopez Garcia pointaient à 21 secondes. L'aîné des frères Schleck appuyait encore un peu plus sur les pédales et prenait ainsi le large. Il passait la flamme rouge avec une dizaine de secondes d'avance sur ses deux compagnons d'échappée.

En toute logique, il  franchissait la ligne d'arrivée en solitaire. Il comptait alors 16 sec. d'avance sur Kiryenka et 20 sec sur Taaramäe. Trois Français terminaient dans le top 10 - Alexandre Geniez (5e à 1'00), Pierre Rolland (8e) et Pierrick Fédrigro (9e).

Dimanche, les coureurs s'aligneront pour un contre-la-montre au cours duquel Frank Schleck tentera de conserver son maillot de leader.

Déclarations
Frank Schleck (vainqueur de  l'étape): "Dès le début, l'équipe (Leopard) était dans toutes les échappées. On  a pris les choses en mains. Puis quand Jens (Voigt) est parti, on était  convaincu qu'il allait remporter son 6e critérium. Sur ma dernière attaque, je  savais qu'à ce moment-là personne ne pouvait me suivre. Un grand merci à toute  l'équipe. Mais ce n'est que demain soir (dimanche) qu'on saura si c'est gagné."
Rein Taaramae (EST/3e de l'étape): "J'étais sûr qu'il (Frank Schleck)  allait attaquer à ce moment-là. Quelques kilomètres avant, il avait commencé à  faire la grimace, un peu de cinéma. C'était un signe. A la fin, j'ai eu des  crampes. (Vasil) Kiryienka (2e) est très fort contre la montre, il sera  dangereux pour Frank et moi. Mais c'est seulement 7 kilomètres. Je ne sais pas  combien de temps on peux gagner en 7 kilomètres. Ca doit être vraiment limité."

Isabelle Trancoën