Flèche brabançonne : Petr Vakoc en costaud

Flèche brabançonne : Petr Vakoc en costaud

Publié le , modifié le

Trait d’union entre les flandriennes et les ardennaises, la Flèche brabançonne, courue ce mercredi sur 203 km entre Louvain et Overijse, a couronné Petr Vakoc (Etixx – Quick Step). Le jeune coureur tchèque, bien épaulé par son coéquipier Julian Alaphilippe dans les deux derniers kilomètres, s’est imposé devant l’Italien Enrico Gasparotto et le Français Tony Gallopin. Vakoc succède au palmarès de l’épreuve au Belge Ben Hermans, vainqueur en 2015.

Une échappée contrôlée

Pour cette 56e édition de la Flèche brabançonne, l'échappée du jour n'a pas mis beaucoup de temps à se dessiner. Initiée par Emmanuel Buchmann (Bora-Argon 18), Oliver Zaugg (IAM Cycling), Sergey Nikolaev (Gazprom-RusVelo) et Alberto Cecchin (Team Roth), elle a toutefois été parfaitement contrôlée par un peloton resté toute la journée à distance raisonnable. Et après de nombreuses tentatives de la part d'autres coureurs, la jonction s'est faite à environ 30 km de l'arrivée.

Celle-ci a néanmoins été de courte durée puisque le Belge Tim Wellens (Lotto-Soudal) et le Français Julian Alaphilippe ont rapidement mis les voiles. A l'arrière, la formation Orica-GreenEdge roulait pour son sprinteur australien Michael Matthews, second de l'épreuve en 2014 et 2015 et prétendant une fois encore à la victoire finale. 

Le tandem de fuyards a finalement été repris à 11km de l'arrivée, avant que le Néerlandais Pieter Weening (Roompot-Oranje Peloton) ne prenne, à son tour, la poudre d'escampette. Si Gianni Meersman (Etixx Quick Step), Alessandro De Marchi (BMC) et Stéphane Rossetto (Cofidis) ont bien tenté de le suivre, le peloton ne les a pas laissé prendre le large.

Gros travail de Julian Alaphilippe

Les deux derniers kilomètres se sont finalement joués entre Julian Alpahilippe (Etixx-Quick Step), Tony Gallopin (Lotto-Soudal), Enrico Gasparotto (Wanty-Groupe Gobert.), David Tanner et Petr Vakoc (Etixx-Quick Step). Au panache, Alaphilippe s'est sacrifié pour son coéquipier Tchèque et son travail a payé puisque Petr Vakoc, 23 ans, s'est imposé en costaud, lâchant Gasparotto et Gallopin dans les derniers hectomètres. "C'était très dur. L'enchaînement des côtes dans les derniers kilomètres ne laissaient aucune possibilité de souffler mais j'ai été magnifiquement lancé par Julian (Alaphilippe)", a confié le Tchèque à l'arrivée. 

Petr Vakoc, champion de République tchèque sur route en 2015, signe là sa troisième victoire de l'année après ses succès sur la Drôme Classic et la Classic Sud Ardèche. 

Isabelle Trancoën