Marc Madiot - FDJ
Marc Madiot a de grandes ambitions pour sa formation en 2013 | Vincent Fossiez

FDJ, "passer du rêve à la réalité" en 2013

Publié le , modifié le

La FDJ présentait ce jeudi au Pavillon Vendôme sa nouvelle formation pour 2013 avec des ambitions revues à la hausse. Surfant sur la vague d'un exercice 2012 réussi, Marc Madiot est clair, il veut rivaliser avec les plus grosses écuries.

"Décrocher au moins autant de victoires que l'an passé". L'objectif de Marc Madiot est clair et ambitieux. En 2012, la FDJ a en effet accumulé 24 victoires et 72 podiums. Pour faire mieux lors de l'exercice à venir, le directeur sportif historique depuis 1997 mise sur la jeunesse et les talents qui se sont révélés au cours des trois dernières saisons. Madiot le martèle avec fierté : "L'équipe qu'on a ressemble à celle dont on a rêvé. 2013 doit être l'année où l'on passe du rêve à la réalité." De quoi faire en sorte que 2013 soit "l'année de l'explosion" pour les siens.

De qui l'explosion viendra-t-elle ? Au milieu de la conférence de presse, au Pavillon Vendôme dans le IIe arrondissement de Paris, le nom de Thibaut Pinot revient sur toutes les lèvres. A seulement 22 ans, l'originaire des Haute-Saône a changé de statut au sein de l'équipe depuis sa 10e place sur le dernier Tour de France. Benjamin du Tour, il avait notamment remporté la 8e étape de la Grande Boucle. Il est aujourd'hui la nouvelle coqueluche de l'équipe et la principale attraction des journalistes. Malgré cela, le gamin garde la tête sur les épaules. Pas besoin de lui reparler de sa percée de 2012, en 2013 "on repart de zéro" et déjà le "Tour parait bien loin".

"L'année de l'explosion"

Derrière lui, plusieurs coureurs font partie des pourvoyeurs de victoires. En tête de liste, le sprinteur Nacer Bouhanni sacré champion de France sur route la saison dernière et qui a signé sept succès sur le circuit l'an passé. A 22 ans lui aussi, Bouhanni a les dents qui rayent le parquet. Mais pas question de se disperser. Plutôt que d'accumuler les victoires de moindre renommée, il veut enrichir son palmarès de "belles victoires".

Absent de la présentation à cause du Tour Down Under, le sprinteur Arnaud Démarre vient compléter un effectif prometteur, bien aidé selon Madiot par "les progrès de la lutte antidopage" depuis la chute d'Armstrong. Vice-champion de France en titre, le coureur de 21 ans se rapproche des plus grands noms du sprint. En témoigne son succès en 2012 sur Andre Greipel à Hambourg, lors de la Vattenfall Cyclassics.

D'autres encore, comme Jérémy Roy, Arnold Jeannesson ou Mathieu Ladagnous sont susceptibles de coups d'éclat sur les Grands Tours ou sur des classiques. A ses noms déjà connus, la FDJ a ajouté plusieurs recrues : Emilien Viennet, Laurent Mangel, Johan Lebon, Laurent Pichon, ou encore le brésilien Murillo FIsher pour lancer les sprints.

"Les progrès de la lutte antidopage"

La formation FDJ version 2013 sent bon la fraîcheur et le talent frémissant. Avec sa moyenne d'âge de 27 ans, elle fait partie des effectifs les plus "juvéniles" du peloton. Mais elle peut aussi s'appuyer sur plusieurs cadres. Parmi eux, Sandy Casar, bientôt 34 ans. Briscard généreux, il s'alignera à la fois sur le Giro, le Tour de France et la Vuelta, espérant décrocher "une victoire sur chaque grand Tour". Pourtant, il le concède "l'objectif principal, c'est d'abord le Giro".

Avec autant de force en présence, la FDJ veut confirmer ses résultats de l'an passé. Marc Madiot espère de tout cœur que sa formation pourra rester "au contact des meilleures écuries", britanniques ou américaines. Afin de démontrer qu'il est possible de faire "du made in France performant". On a envie de le croire. 

L'effectif de l'équipe cycliste FDJ comprend 29 coureurs de cinq nationalités différentes:
   
Restent: William Bonnet (FRA), David Boucher (BEL), Nacer Bouhanni (FRA),  Sandy Casar (FRA), Arnaud Courteille (FRA), Mickaël Delage (FRA), Arnaud Démare  (FRA), Kenny Elissonde (FRA), Pierrick Fédrigo (FRA), Anthony Geslin (FRA),  Arnold Jeannesson (FRA), Matthieu Ladagnous (FRA), Francis Mourey (FRA), Yoann  Offredo (FRA), Cédric Pineau (FRA), Thibaut Pinot (FRA), Dominique Rollin  (CAN), Anthony Roux (FRA), Jérémy Roy (FRA), Geoffrey Soupe (FRA), Benoît  Vaugrenard (FRA), Jussi Veikkanen (FIN), Arthur Vichot (FRA)
   
Partent: Steve Chainel (FRA), Arnaud Gérard (FRA), Yauheni Hutarovich (BLR), Rémi Pauriol (FRA), Gabriel Rasch (NOR)
Arrivent: Murillo Fischer (BRA), Alexandre Geniez (FRA), Johann Le Bon (FRA), Laurent Mangel (FRA), Laurent Pichon (FRA), Emilien Viennet (FRA)
   
Encadrement: Marc Madiot, assisté de Martial Gayant, Franck Pineau, Thierry  Bricaud et Yvon Madiot.