Alexys Brunel
Alexys Brunel | @LaVoixduNord

Etoile de Bessèges : Deuxième jour de course en pro et première victoire pour Alexys Brunel (Groupama-FDJ)

Publié le , modifié le

Passé professionnel il y a quelques semaines, Alexys Brunel (Groupama-FDJ) a décroché sa première victoire ce mardi, en enlevant la première étape de l’Etoile de Bessèges. Parti seul à trois kilomètres de la ligne d’arrivée, il a devancé Benoît Cosnefroy (AG2R-La Mondiale) et s’empare de la tête du classement général.

Marc Madiot s’était montré élogieux à son sujet début janvier, au moment de présenter les nouveaux coureurs de sa formation. Biberonné par la Groupama-FDJ en espoirs - où il a notamment décroché un titre de champion de France du contre-la-montre - Alexys Brunel n’a pas mis longtemps à s’illustrer chez les pros. Le natif de Boulogne-sur-Mer a remporté ce mardi la première étape de l’Etoile de Bessèges, pour son deuxième jour de course seulement dans la cour des grands. 

Parti seul à trois kilomètres de l’arrivée à Bellegarde, l’ancien coureur du CC Etupes - club qui a aussi formé les Thibaut Pinot, Rudy Molard et Alexis Vuillermoz - il a devancé Benoît Cosnefroy, sorti un peu trop tard du groupe de tête. “C’est une très grande fierté. C’est ma première victoire chez les pros, je m’en souviendrai toujours” a déclaré Brunel après sa victoire, “Je suis très heureux, c’est incroyable. J’en ai mis une, et c’était la bonne” a ajouté le coureur de 21 ans.

"Il a un énorme potentiel"

Il faut dire que le jeune coureur de la formation française s’est montré costaud face aux favoris Diego Rosa, Pierre Latour ou encore Valentin Madouas, qui ont tous terminé loin. Brunel a profité de plusieurs cassures dans le peloton à un peu moins de 100 km de l’arrivée pour se faufiler dans un groupe d’une vingtaine de coureurs, parmi lesquels on retrouvait Arthur Vichot (B&B Hotels-Vital Concept), Alberto Bettiol (EF Education First), Lilian Calmejane (Total Direct Energie) et Benoît Cosnefroy. Il est passé à l’attaque au meilleur moment pour s’offrir une victoire en solitaire, la première d’une carrière qui s’annonce déjà prestigieuse.

Un scénario inattendu, qui n’a toutefois pas surpris les coéquipiers du vainqueur du jour. “On avait déjà vu pendant le stage à Calpe qu’Alexys avait énormément de force, il se baladait” a réagi Valentin Madouas au micro de la chaîne l’Equipe, “Il a véritablement passé un cap cette année. Il a un énorme potentiel et l’a prouvé aujourd’hui”. Brunel s’empare d’ores et déjà de la tête du classement général et fait désormais office de favori pour la victoire finale sur cette 50e édition de l’Etoile de Bessèges.