Etoile de Bessèges : Benoît Cosnefroy remporte le classement général

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Benoît Cosnefroy

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Porteur du maillot de leader lors de la dernière étape de l'Etoile de Bessèges, Benoît Cosnefroy (AG2R La Mondiale) n'a pas craqué. Le Français a limité la casse pour remporter le classement général de l'épreuve. Pourtant, l'Italien Alberto Bettiol (Education First) avait jeté toutes ses forces pour remporter le contre-la-montre final avec un maximum d'avance possible.

Valeur montante du cyclisme français, Benoît Cosnefroy continue de gravir les échelons. Le puncheur d'AG2R La Mondiale a remporté l'Etoile de Bessèges dimanche, en limitant la casse sur la cinquième et dernière étape, un contre-la-montre de 10.7km dans la ville d'Alès. Le coureur de 24 ans a ajouté une 8e victoire professionnelle à son palmarès, la deuxième cette saison après le Grand Prix La Marseillaise une semaine plus tôt. 

Mais il n'a pas tout de suite exulté. En s'élançant en dernier, Cosnefroy savait qu'Alberto Bettiol avait réalisé une grosse performance. L'Italien de la formation Education First, qui comptait 40 secondes de retard au général avant la dernière étape, avait établi la meilleure marque en allant au bout de ses forces. Le vainqueur du dernier Tour des Flandres a eu besoin d'assistance pour ne pas s'écrouler après le passage de la ligne. Il devra se contenter d'une victoire d'étape.

L'espoir enchaîne

L'an dernier, Benoît Cosnefroy s'était fait remarquer au plus haut niveau avec des places d'honneur sur les classiques canadiennes de fin de saison (10e à Québec) et sur La Flèche Wallonne (12e). L'ex-champion du monde U23 avait surtout remporté Paris-Camembert, le GP de Plumelec, la Poly Normande et le Tour du Limousin. Il est encore en quête d'un premier succès sur des routes étrangères et en World Tour.

"J'espère gagner en World Tour. Mon programme était orienté dans ce but. Tout le monde sait que c'est plus compliqué", a réagi le coureur au micro de la chaîne L'Equipe. Cosnefroy sera attendu au départ des classiques ardennaises en avril, mais il va continuer à batailler en France dans les prochaines semaines, d'abord sur le Tour du Haut-Var, puis sur Paris-Nice.