Benoît Cosnefroy
Cosnefroy peut sourire avant la dernière étape. | MaxPPP

Etoile de Bessèges : Ben O'Connor remporte la 4e étape, Cosnefroy leader

Publié le , modifié le

Ben O'Connor (NTT) a remporté en solitaire la quatrième étape de l'Etoile de Bessèges samedi, entre le Pont du Gard et le Mont Bouquet. Au classement général, Benoît Cosnefroy (AG2R La Mondial) récupère le maillot de leader avec 24 secondes d'avance sur Alexys Brunel (Groupama-FDJ).

Promis à une belle carrière de grimpeur, il n'avait plus gagné depuis le mois d'avril 2018. Ben O'Connor s'est adjugé la 4e étape de l'Etoile de Bessèges samedi, après avoir dégoûté un à un ses compagnons d'échappée. Il en profite pour signer son troisième succès professionnel après une étape sur le Tour d'Autriche en 2017 et le Tour des Alpes en 2018. L'Australien de 24 ans devance son compatriote Simon Clarke (Education First) de 16 secondes.

Au classement général, Alexys Brunel (Groupama-FDJ) doit abandonner la tunique de leader. Le jeune français la transmet à un autre, un peu plus expérimenté. En effet, c'est Benoît Cosnefroy (AG2R La Mondiale) qui sera leader dimanche, au départ de la 5e et dernière étape (un contre-la-montre à Alès). Le récent vainqueur du GP La Marseillaise compte 24 secondes d'avance sur Brunel et 40 sur Alberto Bettiol (Education First). Lilian Calmejane (Total Direct Energie) est quatrième, à 45 secondes du leader.

Un dernier effort à fournir dimanche

"La dernière montée s'est passée comme je l'imaginais. On ne s'est pas affolé. Aurélien (Paret-Peintre) la connaissait très bien. Dans une montée comme celle-là, ça compte beaucoup. Même si on n'a pas la victoire d'étape, on est satisfait de récupérer le maillot de leader. C'est à moi de jouer demain. Les copains ont assuré toute la semaine, c'est à moi d'assumer", a réagi Cosnefroy, le nouveau leader de la course.

Le puncheur n'est pas particulièrement inquiet en vue de la dernière étape. "J'ai franchement pas trop de références. Mais je suis relâché grâce au travail fourni cet hiver. J'ai travaillé le contre-la-montre. C'est mon axe de travail cette année. Je ne sais pas si ça va payer, mais dans tous les cas mon hiver me paraît optimal pour cette étape", a-t-il expliqué.