Eddy Merckx
Le quintuple vainqueur du Tour de France Eddy Merckx | Klaus Volkmann / MVP / SID Images

Eddy Merckx: "Sagan donne de la couleur au cyclisme"

Publié le , modifié le

Interrogé par nos confrères de L'Equipe, la légende Eddy Merckx a donné son sentiment sur le cyclisme d'aujourd'hui moins épique que celui de son époque. Néanmoins, le "Cannibale" dit "aimer le personnage extraverti" de Peter Sagan qui "donne de la couleur" à son sport. Pour l'homme aux cinq Tours de France, il ne fait en outre aucun doute que Christopher Froome remportera une nouvelle fois la Grande Boucle cette année.

Anquetil plus de ce monde, Indurain discret, Amrstrong déchu, Eddy Merckx et Bernard Hinault restent les dernières voix qui portent dans le monde du cyclisme, symboles d'une époque révolue où les champions étaient des légendes et couraient sur toute la saison. De fait, toute apparition du Belge est un événement comme il l'explique lui-même à L'Equipe​: "A Richmond (aux championnats du monde en septembre), je ne pouvais pas sortir sans être aussitôt encerclé par un foule d'admirateurs". Une situation qu'il explique par un rôle de pionnier des directs télévisés et l'apparition de Youtube qui permet aux plus jeunes de le voir à l'oeuvre. Son palmarès, le plus beau de l'histoire de son sport (5 Tours de France, 5 Giro, 1 Vuelta, 3 championnats du monde, 7 Milan-San Remo, 5 Liège-Bastogne-Liège...), y est sans doute aussi pour beaucoup.

Froome sans rival sur le Tour de France

La génération actuelle ne trouve pas grâce à ses yeux, excepté Peter Sagan, que certains estiment être le "nouveau Merckx": "J'aime son style, c'est un battant, un guerrier, qui attaque de loin et installe du mouvement, explique le Belge. Et j'aime le personnage extraverti. Par ses déclarations, Sagan donne de la couleur au cyclisme". Le dernier champion du monde est en effet une bouffée d'air frais dans un monde aseptisé.

Merckx, à qui l'on demande si Christopher Froome, va "regagner le Tour", en profite d'ailleurs pour tacler Nairo Quintana: "Il grimpe bien mais il est un peu lourd et trop attentiste. Attendre, l'avant-dernier jour et l'Alpe d'Huez (sur le dernier Tour) pour attaquer Froome, ça manquait d'envergure". D'ailleurs, selon le plus grand cycliste de tous les temps, Froome n'aura aucun rival en juillet prochain et va évidemment remporter un nouveau Tour.: "Nibali ne sera pas là, Contador aura un an de plus, Aru, je ne sais pas...".