Le Lavandier
Les frères jumeaux français Mathieu et Maxime Le Lavandier font partie de l'effectif. | MATHILDE L'AZOU

Dynamo Cover, une nouvelle équipe cycliste professionnelle voit le jour

Publié le , modifié le

Une nouvelle équipe professionnelle évoluera dans les pelotons la saison prochaine. La formation Dynamo Cover Pro Cycling, a été enregistrée en Continentale (3e niveau professionnel), et a établi son service course en Bretagne. Son objectif est de renouer avec les valeurs qui ont fait le cyclisme, tout en formant des jeunes coureurs.

Les pays anglophones prennent goût au cyclisme : deux des trois derniers vainqueurs du Tour sont anglais (Wiggins et Froome), une nouvelle grande course a vu le jour (Tour du Yorkshire) et surtout, des équipes se créent. Après le Team Wiggins cette saison, une nouvelle formation a vu le jour. Et sera basée… En France, à Baud (Morbihan). Le Dynamo Cover Pro Cycling, deuxième formation irlandaise à voir le jour, participera à ses premières courses professionnelles la saison prochaine avec le statut de Continentale pro (3e division).

Pour sa première année d’existence, Dynamo Cover Pro Cycling a su s’épauler des bonnes personnes. A commencer par le parrain, un certain Stephen Roche, qui a écrit l’une des plus belles pages du cyclisme avec son triplé Giro - Tour de France – Mondial en 1987. L’ancien coureur irlandais s’est montré conquis par le  projet développé par le manager  breton Yann Dejan : « J’ai accepté pour ces idées qui sont les mêmes que les miennes. L’esprit de formation prime dans cette équipe, ils veulent faire progresser les jeunes », a-t-il confié au site becelt.com. Yann Dejan fait confiance à deux directeurs sportifs connus pour leur expérience : le Breton Benoît Salmon, meilleur jeune du Tour de France en 1999, et directeur sportif au sein de La Pomme Marseille entre 2010 et 2014, et Sébastien Duclos, qui a lui aussi de nombreuses expériences dans le management cycliste.

L’effectif, dont l’ensemble sera basé dans le Morbihan (à proximité de Vannes), est déjà bien garni : Irlandais, Australiens, Néo-Zélandais, Britanniques mais aussi Bretons auront la lourde tâche de représenter les couleurs de l’équipe irlandaise à travers l’Europe. Trois Français sont ainsi de la partie : le Costarmoricain David Chopin (27 ans) et les jumeaux Mathieu et Maxime Le Lavandier (23 ans).

Des académies en France, Irlande et Australie

L’équipe est volontairement jeune, avec des coureurs qui ont aux alentours de la vingtaine. L’objectif de Dynamo Cover n’est pas de briller dès cette première saison : la formation et l’apprentissage des valeurs du cyclisme sont la priorité principale de Yann Dejan et de son staff. « Le but du jeu à long terme, ce n’est pas d’acheter des coureurs, mais de les former », avouait-il déjà en juin dernier. Pour cela, des académies sont en train de voir elles-aussi le jour. En France, c’est l’UCK Vannes qui sera chargée de former les jeunes cadets et juniors, de les accompagner sportivement et scolairement, avant de diriger ceux qui ont le niveau (et l’état d’esprit adéquat) vers l’équipe professionnelle. Deux autres académies de ce genre ont vu le jour en Australie (Team Mobius) et en Irlande (Cycling Ireland).

« Partir de rien, former les coureurs, et atteindre le haut-niveau ». Tel est l’objectif de Yann Dejan pour cette nouvelle équipe professionnelle. Avec une quinzaine de coureurs pour une première saison, Dynamo Cover mise sur la formation, et surtout sur le long-terme. Et dans un cyclisme qui a tendance à se précariser, avec des contrats de plus en plus courts et des sponsors parfois hésitants, cela ne peut faire que du bien.