Du répit pour Contador

Du répit pour Contador

Publié le , modifié le

Le Tribunal arbitral du sport a décidé de décaler l'annonce de sa décision finale concernant Alberto Contador à la semaine du 31 janvier 2012. Le coureur espagnol est soupçonné de dopage après un contrôle positif au clenbuterol lors du Tour de France 2010. Blanchi par sa fédération, le triple vainqueur de la Grande Boucle est dans le collimateur de l'UCI et de l'AMA.

Alberto Contador va-t-il enfin être fixé sur son sort? Depuis l'automne 2010 et l'annonce de son contrôle positif au clenbuterol, un anabolisant, lors d'une journée de repos du Tour de France qu'il remportera quelques jours après, l'Espagnol attend de savoir de quoi son avenir sera fait. Depuis lors, il ne cesse aussi de clamer son innocence et d'évoquer l'absorption d'une viande de cheval contaminée.

Blanchi par la fédération espagnole, Contador se croyait à l'abri. Mais l'Union cycliste internationale (UCI) et l'Agence mondiale antidopage (Ama) ont décidé de saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS). Reportée au fil des mois, la décision de l'instance suprême devait être dévoilée à la mi-janvier. Mais des informations parues dans la presse l'ont forcé à repousser l'annonce. Une polémique mettait en cause le président de la commission devant se prononcer, l'Israélien Efraim Barak. Selon les médias ibériques, l'AMA verrait sa présence d'un mauvais œil. "Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a pris note avec une grande déception que des médias avaient colporté certaines rumeurs concernant la procédure d'arbitrage", a indiqué le TAS dans un communiqué, ajoutant qu'il ne commenterait pas les allégations. Le propriétaire de RadioShack-Nissan, Flavio Becca, avait insinué que le fait que Saxo Bank soit allée s'entraîner en Israël le mois dernier pourrait influencer Barak.

"Un incident regrettable"

Mais l'organisme de Lausanne a demandé "aux parties de clarifier si, à ce stade de la procédure, l'une d'entre elles voulait contester la composition du Tribunal arbitral. Etant donné que toutes les réponses ont été négatives, la Formation arbitrale va pouvoir continuer sa mission". La semaine passée, l'UCI avait renouvelé sa confiance "en l'intégrité et l'indépendance du TAS et de tous les membres de la formation du tribunal", expliquant attendre le verdict de l'affaire Contador avec "sérénité et le respect qui s'impose". La Formation du TAS est composée de Barak, du Suisse Quentin Byrne-Sutton et de l'Allemand Ulrich Haas.

Les remous provoqués par la presse espagnole ont néanmoins poussé le TAS à reporter sa décision à la semaine du 31 janvier. "Cet incident regrettable a légèrement retardé le travail de la Formation et la publication de la décision finale devrait désormais avoir lieu au cours de la semaine du 31 janvier 2012", déplore le TAS.

S'il est reconnu coupable, Contador risque jusqu'à deux ans de suspension. Le natif de Pinto perdrait également le bénéfice de sa victoire sur le Tour 2010, qui reviendrait à son dauphin Andy Schleck, et de ses résultats 2011. Le triple vainqueur de la Grande Boucle est attendu la semaine prochaine en Argentine au Tour de San Luis pour le coup d'envoi de sa saison.

Melinda Davan-Soulas @Melinda_DS