Douze ans de suspension pour Ricco ?

Publié le

Le Comité Olympique National Italien a demandé, ce mercredi, une peine de 12 ans de suspension à l'encontre du coureur Riccardo Ricco, accusé de s'être auto-transfusé en février dernier. "Le Cobra" va être déféré "devant le Tribunal Arbitral Antidopage du CONI suite à la reconnaissance de sa responsabilité dans la violation de l'article 2.2 du Code de l'Agence Mondiale Antidopage".

Isabelle Trancoën