Lance Armstrong
Lance Armstrong rattrapé par son système et ses procédés douteux | AFP - TIZIANA FABI

Dopage: Un ancien contrôleur antidopage était médecin d'Armstrong

Publié le , modifié le

Le quotidien belge De Morgen rapporte que le Dr Dag Van Eslande, qui a officié dans de nombreuses formations où courait Lance Armstrong, était jusqu'en 2004 un contrôleur antidopage pour la région flamande. Dans le rapport de l'USADA, Floyd Landis l'accuse de pratiques dopantes, ce que disent également Leipheimer ou Zabriskie.

Des appuis, des soutiens, et des renseignements. A mesure que les jours passent, le système qui a permis à Lance Armstrong de ne jamais être officiellement positif durant sa carrière se dévoile. Selon le journal belge De Morgen, l'Américain bénficiait de soins d'un médecin belge, Dag Van Eslande, qui avait été dans les années 90 et jusqu'en 2004 contrôleur antidopage pour la région flamande. Un homme qui était donc au courant des méthodes pour détecter les produits dopants dans le cyclisme. C'est d'ailleurs parce que son emploi dans des équipes avait été dévoilé que ce médecin avait été relevé de sa fonction de contrôleur antidopage.

Selon le journal belge, le Dr Van Eslande a été le médecin de plusieurs  équipes de Lance Armstrong et est accusé par plusieurs coureurs (Floyd Landis,  Levi Leipheimer et David Zabriskie) de pratiques dopantes. Le médecin aurait accompagné Lance Armstrong durant plusieurs années, alors que l'Américain roulait pour US Postal, DiscoveryChannel, Astana et RadioShack.