mcquaid siège vide 102012
Le monde du vélo attend le verdict | AFP

Dopage : L'UCI dissout la commission d'enquête sur Lance Armstrong

Publié le , modifié le

La Commission d'enquête sur Lance Armstrong n'est plus. L'UCI a annoncé sa dissolution lundi. Elle sera remplacée par la commission "Vérité et réconciliation" en accord avec l'AMA et l'USADA.

L'Union cycliste internationale a annoncé lundi la dissolution de la Commission indépendante d'enquête sur le dopage du coureur cycliste Lance Armstrong pour la remplacer par un "Processus vérité et réconciliation". L'UCI précise que la dissolution fait suite à des discussions avec le président de l'Agence mondiale antidopage (AMA), John Fahey. "Pendant le week-end, je me suis entretenu avec John Fahey, le président de l'AMA. Il a confirmé la volonté de l'agence mondiale d'aider l'UCI à mettre en place une commission 'Vérité et réconciliation', et a également déclaré que l'AMA n'avait pas confiance dans le processus actuel de la Commission indépendante", déclare le président de l'UCI Pat McQuaid dans un communiqué.

Mise en place de la commission "Vérité et réconciliation"

Les trois membres de la commission mise en place en novembre dernier s'étaient plaints la semaine dernière de n'avoir reçu aucun document de l'UCI et de se heurter à la résistance des sportifs. "Nous avons écouté attentivement les points de vue de l'AMA, de l'USADA et des différentes parties prenantes du cyclisme et nous avons décidé qu'un processus de vérité et réconciliation était le meilleur moyen d'examiner la culture passée du dopage au sein du sport cycliste et de mettre les choses à plat afin que le cyclisme puisse aller de l'avant", a déclaré Pat McQuaid.

Le processus "Vérité et réconciliation" sera lancé "prochainement" précise l'UCI, qui dit attendre une pleine collaboration de l'AMA et promet que le rapport qui découlera de cette enquête sera publié dans son intégralité. Une première réunion sur le sujet est prévue vendredi.

Eviter deux enquêtes distinctes

Pat McQuaid avait clairement dit la semaine dernière que l'UCI ne pourrait se permettre deux enquêtes distinctes, notamment parce que celle de l'AMA serait plus large et durerait plus longtemps. L'AMA ne devrait pas participer au financement de l'enquête, a-t-il ajouté. "Il y a encore de nombreux de points à discuter avant de pouvoir finaliser le cadre légal dans les détails, y compris le financement de la commission 'Vérité et réconciliation' - une nouveauté sans précédent dans le domaine du sport - puisque l'AMA, contrairement à ce qui avait été indiqué auparavant, refuse maintenant d'apporter une contribution financière".

Il a réaffirmé sa détermination à aider le cyclisme à aller de l'avant après les aveux de Lance Armstrong. "J'espère que les enseignements tirés du processus 'Vérité et Réconciliation' vont aider notamment à éduquer les jeunes coureurs et vont contribuer à faire complètement disparaître le dopage du cyclisme."

L'UCI a suspendu Lance Armstrong à vie le 22 octobre dernier sur la foi d'un rapport à charge de l'Agence américaine antidopage (USADA) et annulé tous ses résultats enregistrés à partir de 1998, notamment ses sept victoires dans le Tour de France entre 1999 et 2005. Le 18 janvier, le coureur texan a reconnu s'être dopé dans un entretien accordé à l'animatrice vedette américaine Oprah Winfrey.

AFP