Le peloton
- | AFP - LIONEL BONAVENTURE

Démare à toute allure !

Publié le , modifié le

Arnaud Démare est devenu champion du monde espoirs de cyclisme sur route, ce vendredi, près de Copenhague. Demare devance un autre Français, Arnaud Petit, qui a, comme prévu, lancé idéalement son coéquipier. Le Britannique Andrew Fenn se retrouve sur la troisième marche du podium de cette catégorie des moins de 23 ans. Il s'agit du deuxième titre d'un Tricolore, deux ans après celui obtenu par Romain Sicard à Mendrisio.

Demare succède au palmarès à l'Australien Michael Matthew. Sur ce tracé très favorable aux sprinteurs, les Tricolores avaient une stratégie assez simple, celle de donner à Petit le rôle de rampe de lancement pour Demare. Les deux Français s'étaient d'ailleurs testés lors du Tour de Moselle la semaine précédente.

"On s'est bien  entendu au Tour de Moselle, on a peaufiné ensuite quelques petits détails, a expliqué Petit. C'était différent des courses pros que j'ai l'habitude de courir avec Cofidis. Il y avait beaucoup d'à-coups, de changements de rythme. J'ai cherché à les  éviter car ça ne me convient pas trop. Dans le final, j'ai dit à Arnaud de me  faire confiance, de prendre ma roue. On a réussi à rester bien placé. Tout  s'est bien passé. Si j'avais dû courir pour moi? On était tous les deux du même niveau, cela aurait été un beau sprint".

Et Démare lui-même admet que Petit aurait pu l'emporter. "Adrien pouvait gagner lui aussi", a-t-il dit.  "Faire un et deux, c'est génial!", a lancé le Picard de 20 ans. "(...) j'ai eu un formidable  poisson-pilote. (Son avenir) Je suis encore jeune, j'ai encore de la +caisse+ à  prendre. Il faut que j'arrive plus frais dans les sprints. Chez les pros, c'est  différent des amateurs. J'ai couru le Tour du Poitou-Charentes, Paris-Bruxelles et le GP de Fourmies. A Paris-Bruxelles, c'est la première fois que je faisais  les 220 kilomètres. Dans la dernière demi-heure, j'ai eu du mal. Je vais me  découvrir, je verrai ensuite ce qui me convient."

La seule crainte était de savoir dans quel état de forme se trouvait l'Australien Luke Durbridge. Le champion du monde du contre-la-montre a bien répondu présent, mais l'Australie a raté le coche dans la dernière ligne droite, et Michael Hepburn n'a pas pu en profiter. Cette course assez nerveuse, avait auparavant été marquée par une échappée du Brésilien Carlos Mannarelli et de l'Italien Gianluca Leonardi. Mais au final, bon nombre de nations avait intérêt à ce que la victoire finale se joue dans un sprint massif.

CLASSEMENT
1. Arnaud Démare (FRA), les 168 km en 3 h 52:16. (moyenne: 43,398 km/h)
2. Adrien Petit (FRA) m.t.
3. Andrew Fenn (GBR) m.t.
4. Rudiger Selign(GER) m.t.
5. Marco Haller (AUT) m.t.
6. Filippo Fortin (ITA) m.t.
7. Wouter Wippert (NED) m.t.
8. Alexey Tsatevitch (RUS) m.t.
9. Tosh Van der Sande (BEL) m.t.
10. Andris Smirnovs (LAT) m.t.
11. Jetse Bol (NED) m.t.
12. Filip Eidsheim (NOR) m.t.
13. Jon Aberasturi (ESP) m.t.
14. Raymond Kreder (NED) m.t.
15. Petr Vakoc (CZE) m.t.
16. Viacheslav Kuznetsov (RUS) m.t.
17. Marcel Aregger (SUI) m.t.
18. Reinardt Janse (RSA) m.t.
19. Fabio Silvestre (POR) m.t.
20. Vegard Bugge (NOR) m.t.
21. Michael Hepburn (AUS) m.t.

138 coureurs classés.

Romain Bonte