Arnaud Démare
Arnaud Démare | KARIM JAAFAR / AFP

Démare remporte la Classique d'Hambourg

Publié le , modifié le

Sensation sur la Classique d'Hambourg ! Face à quelques-uns des meilleurs sprinteurs du monde, Arnaud Démare a crevé l'écran en remportant le plus beau succès de sa carrière. Il vient apporter sa pierre au bel été de son équipe FDJ-Big Mat.

Greipel, Nizzolo, Boonen, Boasson Hagen, Rojas, Freire, Haussler. Tous ces sprinteurs de classe mondiale avaient la même idée en tête quand le peloton de la Classique d'Hambourg a rejoint les derniers courageux qui ont tenté de se jouer la victoire en petit comité. Mais, ils ont dû s'incliner devant le culot et le talent d'un sprinteur français. Arnaud Démare s'est rappelé aux bons souvenirs de son début de saison pour s'adjuger la plus belle victoire de sa carrière. Oubliée la 2e place décevante aux championnats de France, Démare vient de se faire une place dans la cour des grands. Ceux qui peuvent se targuer d'avoir une épreuve World Tour accrochée à leur tableau de chasse.

Une victoire en patron

C'est le plus beau succès de la carrière du coureur de la FDJ-Big Mat. La première dans une épreuve World Tour. Si Démare avait déjà dominé les meilleurs sprinteurs du peloton, notamment au Tour du Qatar en début de saison ou sur le Samyn en Belgique, jamais il ne l'avait fait dans de telles conditions. Le vice-champion de France a su rester bien au chaud dans le peloton, son équipe laissant à la Lotto-Belisol, le poids de la course. Les coéquipiers d'André Greipel, qui voulait succéder à la légende Erik Zabel au palmarès de la classique allemande, ont chassé derrière les quelques puncheurs qui ont profité des trois montées du Waseberg pour contester l'ordre établi. Mais depuis 2005 et le succès de Pozzato, la victoire s'est toujours décidée à la suite d'un sprint massif. Les coureurs de Marc Madiot commencent à être habitués à l’exercice des cinq derniers kilomètres. Cette fois-ci, ils ont magnifiquement mené leur barque. A 3km de l'arrivée, ils se sont découverts pour emmener Démare dans les meilleurs conditions. Lequel a lancé son sprint, en patron, à 200m de la ligne. André Greipel n'a pu que constater les dégâts. Il ne bouchera jamais la longueur qui le sépare du sprinteur français. Nizzolo prend la 3e place devant Boonen qui échoue au pied du podium. Le champion de Belgique a peut être payé les efforts consentis à 25km de l'arrivée quand il a tenté sa chance en solitaire.

Eté béni pour la FDJ-Big Mat

Le bel été de la FDJ Big Mat se poursuit. Après le doublé Bouhanni-Démare sur le championnat de France, puis les deux victoires d'étape (Pinot et Fédrigo) et la 10e place de Pinot sur le Tour, les hommes en blanc prouvent une nouvelle fois qu'ils peuvent exister au plus haut niveau mondial et Démare peut savourer sa victoire et le bel été de son équipe: "Je suis vraiment très content. C'est une belle journée pour moi et la FDJ-BigMat. On a vraiment fait un beau travail avec toute l'équipe. J'étais à la recherche d'une victoire depuis deux mois. C'est super". Si Fédrigo fait figure de dinosaure dans cette pléiade de vainqueurs, Marc Madiot peut avoir le sourire. Le futur à la FDJ-Big Mat, c'est déjà maintenant.