Degenkolob remporte la 1ère étape de la Vuelta
John Degenkolb | JOSE JORDAN - AFP

Degenkolb remporte la 1ère étape de la Vuelta

Publié le , modifié le

Le grand espoir du sprint allemand, John Degenkolb a remporté la première victoire de sa carrière sur un Grand Tour. Devançant d'un souffle sur la ligne, le sprinteur australien, Allan Davis, et le Britannique Ben Swift, il confirme enfin les espoirs placés en lui. Les favoris ont passé une journée tranquille avant une première explication possible demain.

Sur cette Vuelta très montagneuse, les sprinteurs ne doivent pas rater les occasions qui s'offrent à eux. Dès cette première étape, les directeurs sportifs l'ont bien compris et l’échappée du jour constituée de Javier Chacon (Andalucia), Javier Fransisco Aramendia (Andalucia) et Mikhail Ignatyev (Katusha) n'a jamais compté plus de 5 minutes d'avance. Sur un parcours plat, ou presque, comme la main, les coureurs d'Argos-Shimano ont joué avec les fuyards pour finalement les rejoindre à 12km de l'arrivée. Parti dès le 6e kilomètre de l'étape, les trois courageux n'ont jamais pu croire en leurs chances de victoire. Finalement, seul Javier Chacon peut se satisfaire de sa journée puisque le coureur de l'équipe Andalucia portera demain le premier maillot de meilleur grimpeur de cette Vuelta. Passé en seconde position au col de la Chapela, il profite du déclassement d'Aramendia pour un sprint irrégulier.

Degenkolb tient son rang

Attendu comme la terreur des sprints depuis deux saisons, John Degenkolb tardait à confirmer sur les grandes épreuve. A ce jour, ses plus beaux succès remontaient à deux étapes sur le Dauphiné 2011. Face à une concurrence limitée, le vainqueur du Tour de Picardie cette saison, fait figure d'épouvantail dans les sprints massifs de ce Tour d'Espagne. Il a finalement tenu son rang même si le sprinteur de l'équipe Orica-Greenedge, Allan Davis, a bien failli, lui aussi lever les bras pour la première fois sur un Grand Tour. Côté Français, Nacer Bouhanni, le champion de France en titre, n'a pas pu peser dans le final et prend la 16e place de l'étape. Le leader du général Jonathan Castroviejo (Movistar) conserve son maillot rouge de leader. Jamais inquiété, le coureur espagnol devra s'employer un peu plus demain sur un parcours vallonné et une arrivée en altitude.

Une deuxième journée qui pourrait voit les favoris s'expliquer une première fois sur les 153 kilomètres entre Faustino V et le col d'Arate. Haut lieu du Tour du Pays Basque, l’ascension finale ne présente pas de pentes effrayantes (7,5km à 5,3% de moyenne) mais si Contador, Rodriguez ou Froome ont des fourmis dans les jambes, on pourrait assister à une première passe d'armes intéressantes.

Classement de la 2e étape Pampelune-Viana (181km):

1. John Degenkolb(All/ Argos) 4h 38m 40s
2. Allan Davis(Aus/ Orica) m.t
3. Ben Swift (GB/ Team Sky) m.t.
4. Elia Viviani (Ita/ Liquigas) m.t.
5. Klaas Lodewyck (Bel/ BMC Racing) m.t.
6. Vicente Reynes (Esp/ Lotto) m.t.
7. Davide Cimolai (Ita/ Lampre) m.t.
8. Gianni Meersman (Bel/ Lotto) m.t.
9. Manuel Cardoso (Por/ Caja Rural) m.t.
10. Daniele Bennati (Ita/ RadioShack) m.t.