Degenkolb "prêt pour le show"

Degenkolb "prêt pour le show"

Publié le , modifié le

L'Allemand John Degenkolb, deuxième de Paris-Roubaix l'année dernière et vainqueur de Milan-SanRemo cette saison, est l'un des favoris de l'Enfer du Nord dimanche, une course "particulièrement ouverte" qu'il aborde "très confiant". "Je suis prêt pour le show", a-t-il assuré samedi.

Savez-vous qu'un seul Allemand est parvenu à s'imposer jusqu'à présent à  Roubaix?
John Degenkolb: "Oui... Josef Fischer. C'était même lors de la première édition en 1896.  Il y a 119 ans! Depuis, la course ne nous a plus jamais souri, mais cette année  sera peut-être la bonne. Ce serait grandiose. Je voudrais faire comme Sean  Kelly, l'une de mes idoles: gagner SanRemo et Roubaix la même année  (l'Irlandais avant fait le doublé en 1986, ndlr)".
   
A quel genre de scénario vous attendez-vous?
JD: "En l'absence de Fabian Cancellara et Tom Boonen, on peut être certain  que ce sera très ouvert. Il y a au moins dix candidats à la victoire. Il ne  faudra pas forcément miser sur une arrivée au sprint, même si ce serait le  scénario parfait pour moi. Personne ne voudra me faire ce cadeau. Ce sera à moi  de m'accrocher et surtout d'être malin. L'an dernier, Niki Terpstra n'était  peut-être pas le plus fort, mais il avait été le plus intelligent".
   
Vous parlez comme quelqu'un qui pense pouvoir s'imposer.
JD: "En remportant Milan-SanRemo, j'ai prouvé que j'ai les jambes pour  gagner un monument. Je suis très confiant, même si Paris-Roubaix, c'est très  différent des autres courses. Je me souviens des mots de Rolf Aldag (son ancien  directeur sportif chez HTC, ndlr), qui disait que cette course n'est terminée  qu'une fois sur la piste du vélodrome, jamais avant, tant il peut se passer de  choses. Ma condition est bonne, et comme je progresse, l'étape suivant ma  deuxième place de l'an passé voudrait que je m'impose. Je donnerai tout, j'irai  sans retenue, car après cette course, j'observerai une coupure afin de  récupérer. Je suis prêt pour le show".

AFP