Romain Bardet (AG2R-La Mondiale)
Romain Bardet avait été excellent sur le Tour de Romandie | DE WAELE Tim / TDWsport Sarl / DPPI media

Dauphiné Libéré: Bardet se sent plus fort

Publié le , modifié le

Cinquième du Dauphiné Libéré 2014, Romain Bardet semble avoir passé un cap cette saison. Celui qui vise un bon résultat sur le prochain Tour de France arrive sur le Dauphiné, à suivre en direct sur France 3 et sur le site et les applis mobiles de FranceTV Sport, avec énormément d’ambitions.

Il était le sixième du dernier Tour de France, derrière, entre autres, deux Français. Il avait manqué le Top 5 pour deux petites secondes au profit de Tejay Van Garderen. Il était déçu. Déçu d’une sixième place sur la plus belle épreuve du cyclisme mondial. C’est ça Romain Bardet. Un caractère, des ambitions. Quand on lui dit que son année 2014 est réussie, le coureur de la formation AG2R-La Mondiale en veut plus et passe un hiver studieux. Bien lui en a pris, cinquième du Tour d’Andalousie, sixième de Liège-Bastogne-Liège et neuvième du Tour de Romandie, Romain Bardet atteint les objectifs qu’il s’est fixé. "Je suis satisfait de ma forme sur ce début de saison, et surtout de constater que j’ai pu être présent sur certains rendez-vous importants" analyse-t-il pour notre confrère de France 3 Alpes.

 « Plus mature et plus fort »

 "Je sais que je suis à la fois plus mature et plus fort que l’année dernière. Je l'ai vu sur le Tour de Romandie par exemple, que j'avais défini comme un des points clé de mon année (9e)" poursuit-il. Sur les routes suisses, il s’était éclaté, n’avait pas hésité à attaquer les favoris. Bref il avait été lui-même. C’est ce même tempérament offensif qui lui avait fait frôler la victoire d’étape à Courchevel sur le Dauphiné 2014. Celui qui le fera grimper plus haut sans doute. Car Romain Bardet ne sait pas courir autrement.

 Le Dauphiné et ses scénarios parfois décousus lui vont à merveille. "Le Dauphiné est en effet une course qui permet de tenter des choses, et de courir libéré. J'y arrive avec l’envie de me remettre dans l’action, après une longue période d’entraînement et de reconnaissances", explique-t-il toujours à France 3 Alpes. Car dans le viseur, il y a le Tour de France. S’il sera difficile d’améliorer sa sixième place de l’an dernier en présence des Froome, Contador et Quintana, Romain Bardet veut y croire se voyant plus tailler pour "les courses de trois semaines". S’imaginant aussi en  "chasseur d’étapes", Romain Bardet nous livre les traits d’un coureur complet. Le Dauphiné Libéré qui part dimanche d’Ugine sera un bon terrain d’expression à un mois du Tour de France.


Le Dauphiné Libéré est à suivre en direct dès dimanche sur France 3 et le site et les applis mobiles de FranceTV Sport.