Dauphiné, Bardet veut joueur le général

Dauphiné, Bardet veut joueur le général

Publié le , modifié le

Premier Français du Tour 2013, Romain Bardet (23 ans) a poursuivi sa progression dans la hiérarchie des courses par étapes montagneuses, soit la caractéristique profonde du Dauphiné qui commence dimanche à Lyon. Pour ses débuts dans l'épreuve alpestre, l'Auvergnat de Brioude (Haute-Loire) entend "jouer le (classement) général le plus longtemps possible", en d'autres termes se situer près des meilleurs.

Qu'attendez-vous du Dauphiné ?
Romain Bardet: "Le Dauphiné est la course préparatoire au Tour mais c'est aussi un objectif à part entière, un objectif important. C'est la reprise pour beaucoup. Tout le monde est un peu dans l'inconnu sur sa condition physique même si chacun a ses propres repères à l'entraînement. Après les (classiques) ardennaises, j'ai coupé un long moment et j'ai repris au Tour de Bavière. Mon objectif, c'est jouer le général le plus longtemps possible et essayer de gagner une étape. Même si c'est compliqué quand on joue le général. Mais les parcours font la part belle aux attaquants."
   
Où vous situez-vous désormais dans la hiérarchie des grimpeurs ?
R.B: "L'an dernier, dans le Tour, je me retrouvais dans les 10-12 en montagne. Il me manquait un petit truc pour être dans les 5-6. Je tends à intégrer ce noyau-là à court terme, c'est vrai. J'y suis parvenu à plusieurs reprises en début de saison. Maintenant, il faut le montrer à l'occasion des échéances les plus importantes que sont le Dauphiné et le Tour de France."
   
Qu'attendre du Tour ?
R.B: "Je serai sur le Tour pour épauler Jean-Christophe (Péraud) qui sera le numéro un. Mais, c'est clair, l'équipe AG2R La Mondiale a pour philosophie de miser sur plusieurs cartes. Avec Carlos Betancur, on ne sera pas de trop, car on n'est pas à l'abri d'avoir quelques pépins dans le Tour, dans la première semaine notamment. L'an dernier, cela s'est bien passé pour mes débuts mais il faut que je confirme. J'ai une expérience limitée des grands tours. J'ai encore beaucoup à apprendre."

AFP