Cyclisme : deuxième cas de dopage pour l'équipe Vini Zabu qui encourt une suspension

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
L'Italien Matteo Spreafico le 3 octobre 2020 sur le Giro, quelques jours avant d'être contrôlé positif à l'Enobosarm
L'Italien Matteo Spreafico le 3 octobre 2020 sur le Giro, quelques jours avant d'être contrôlé positif à l'Enobosarm | LUCA ZENNARO/EPA/Newscom/MaxPPP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le coureur italien Matteo De Bonis a été déclaré positif à l'EPO, le deuxième cas de dopage en moins d'un an pour l'équipe italienne de deuxième division Vini Zabu qui encourt une suspension, a annoncé mardi l'Union cycliste internationale (UCI).

Matteo De Bonis (25 ans) est un anonyme du peloton dont la dernière course remonte à la mi-septembre. Le coureur de l’équipe Vinu Zabu a été contrôlé hors compétition le 16 février dernier. “Ce contrôle ciblé a été planifié et diligenté au nom de l’UCI par l’Agence de contrôles internationale (ITA)” annonce l’UCI dans un communiqué.
 
“Conformément au Règlement Antidopage de l’UCI, le coureur a été suspendu provisoirement, et ce jusqu’à la résolution de l’affaire” indique également communiqué. L’Italien est le deuxième coureur de sa formation à se retrouver dans cette situation après son compatriote Matteo Spreafico, positif à deux reprises en octobre 2020 lors du Giro.

Une possible suspension de l’équipe

L’UCI annonce que “ces deux cas survenus au cours d’une période de 12 mois déclenchent l’application de l’Article 11.3.1 du Règlement Antidopage de l’UCI prévoyant la suspension de l’équipe pour une durée de 15 à 45 jours.”

Invitée sur le Giro (8 au 30), l'équipe Vini Zabu pourrait donc manquer le plus grand événement de sa saison en cas de suspension sur cette période. "L'UCI portera l'affaire devant la commission disciplinaire, qui rendra sa décision en temps opportun", a conclu la fédération internationale.

AFP