Michel Callot réélu largement à la Fédération de cyclisme

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Michel Callot, le président de la Fédération Française de cyclisme
Michel Callot, le président de la Fédération Française de cyclisme lors des Championnats de France le 30 juin 2019 à la-Haye-Fouassière | RONAN HOUSSIN / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Candidat à sa propre succession, Michel Callot a facilement conservé son siège de président de la Fédération française de cyclisme samedi 27 février. L'homme de 54 ans a largement remporté le scrutin face à Cyrille Guimard, grand nom du cyclisme hexagonal qui échoue pour la deuxième fois à prendre la tête de la FFC.

Michel Callot a été plébiscité samedi 27 février pour un deuxième mandat à la présidence de la Fédération française de cyclisme (FFC) face à Cyrille Guimard qui était son unique adversaire. Le président sortant a obtenu 93,4 % des suffrages (852 voix) contre 60 voix pour Guimard.

Michel Callot, âgé de 54 ans, avait été élu en 2017 pour un premier mandat de quatre ans. Il avait alors succédé à David Lappartient, qui a pris ensuite la tête de l'Union cycliste internationale (UCI). Le président renouvelé de la FFC a présenté un programme se voulant fédérateur, baptisé "tous ensemble, une ambition pour le cyclisme français", face à Guimard qui prônait une rupture, notamment en matière de catégories d'âges.

Guimard (74 ans), légende du cyclisme français après avoir dirigé Bernard Hinault et Laurent Fignon dans les années 70 et 80, avait déjà été candidat malheureux à la présidence de la FFC en 2009. Sélectionneur national en 2017 et 2018 sous la présidence de Callot, il a ensuite été mis sur la touche pour s'être opposé à la direction sportive de la FFC.

AFP