Wout Poels Dauphiné
Anne-Christine POUJOLAT (AFP) | AFP

Critérium du Dauphiné : Wout Poels brave l'orage et remporte la 7e étape

Publié le , modifié le

Sous des conditions climatiques dantesques, Wout Poels (Team Ineos) s'est adjugé la septième étape du Critérium du Dauphiné samedi. Le Néerlandais, parti en chasse dans les derniers hectomètres, a réalisé un comeback incroyable sur Jakob Fuglsang (Astana) et Emanuel Buchmann (Bora-Hansgrohe) pour les devancer d'une seconde sur la ligne. Première victoire cette saison pour Poels, qui console en partie son équipe, orpheline de Chris Froome, gravement blessé cette semaine. Le maillot jaune quitte Adam Yates pour les épaules de Fuglsang.

Le récit de l'étape

Un groupe de 22 coureurs a rapidement pris les devants. Parmi eux on retrouvait Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), Felix Grossschartner (Bora-Hansgrohe), Alexey Lutsenko (Astana) ou encore Michael Woods (Education First). Le premier a pris les points au sommet du col de l'Epine avant de se faire la malle avec Lennard Hofstede (Jumbo-Visma) à 81 km de l'arrivée. Les deux hommes ont été repris à 39km de Pipay. Un contre a été placé par Alexey Lutsenko et Michael Woods. Sous un violent orage, les deux hommes, bien classés au général, ont essayé de creuser leur avance, mais Woods a été victime d'une crevaison. Un temps seul et leader virtuel du général, Lutsenko a finalement été rejoint par un groupe de poursuivants. 

Dans la montée finale des Sept Laux (18.8km à 6.9%), le peloton s'est séparé de ses éléments les moins solides pour faire fondre l'avance du groupe de tête. Assez loin au général, Nairo Quintana a placé une attaque à 11km du sommet, suivie par Michal Kwiatkowski. Le Polonais a raccroché le wagon Lutsenko-Woods. Derrière, les favoris ont maintenu un écart de 10 secondes avant de les reprendre à 4km de l'arrivée. Après avoir lancé les hostilités, Jakob Fuglsang a fait son trou dans la roue d'Emanuel Buchmann. Mais Wout Poels a su revenir sur les deux hommes, et même les battre d'une seconde. Derrière Fuglsang et Buchmann, Thibaut Pinot a décroché la 4e place.
 

Pinot reste dans le coup

L'apocalypse s'est abattue sur le final de cette septième étape du Dauphiné. Pas du tout décontenancé, Jakob Fuglsang (Astana) a montré qu'il n'avait pas perdu les jambes de son exceptionnelle première partie de saison, conclue par une victoire somptueuse sur Liège-Bastogne-Liège. Si le vainqueur du Dauphiné 2017 ne s'est pas imposé au sommet, il a récupéré le leadership au général, arrachant le maillot jaune à Adam Yates (Mitchelton-Scott).

Wout Poels (Team Ineos), lui, s'est offert une belle victoire d'étape grâce à un retour tout en puissance sur la tête de course dans les derniers hectomètres. De quoi redonner le sourire à une équipe bouleversée par la grave blessure de son coureur phare Christopher Froome, victime de multiples fractures après une lourde chute mercredi à Roanne. Première victoire cette saison pour le Néerlandais, la 19e de sa carrière. Au général, il réussit une belle opération, le propulsant de la 10e place au Top 5.

Adam Yates (Mitchelton-Scott, +8'') et Tejay van Garderen (Education First, +20'') complètent le podium du général. Arrivé 4e ce samedi, Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) reste dans le jeu, mais perd une place. Le Français est désormais 7e à 33 secondes du leader. Romain Bardet (AG2R La Mondiale) n'a pas montré de vrai signe de faiblesse mais il reste bloqué à sa 13e place (+1'38'') à la veille de la dernière étape, dont l'arrivée sera jugée à Champéry. Mauvaise affaire pour Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma), qui a concédé 58 secondes, et pour Nairo Quintana (Movistar), lâché à 46 secondes de Poels.

Le nouveau Top 10 au général

Critérium du Dauphiné