Critérium du Dauphiné : retour du chrono, parcours montagneux, le parcours 2021 dévoilé

Publié le , modifié le

Auteur·e : Coralie Salle
Les coureurs lors de l'édition 2020 du Critérium du Dauphiné.
Les coureurs lors de l'édition 2020 du Critérium du Dauphiné. | Anne-Christine POUJOULAT / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le parcours de la 73e édition du Critérium du Dauphiné a été dévoilé ce lundi. Les coureurs vont partir d'Issoire dans le Puy-de-Dôme le 30 mai et arriveront une semaine plus tard, aux Gets, en Haute-Savoie, le 6 juin. Au programme des huit étapes : beaucoup de montagne, notamment à la fin, et le retour d'un court chrono en milieu de semaine.

C'est officiel. Le parcours de ce 73e Critérium du Dauphiné a été rendu public, ce lundi. Raccourcie l'an dernier à cause de la crise de la Covid-19, la course va bien durer huit jours en 2021, soit du 30 mai au 6 juin prochains.

Un parcours (très) montagneux 

La révélation du parcours n'a pas dû ravir les quelques sprinteurs qui s'imaginaient sur ce prochain Critérium du Dauphiné. A l'exception - et encore - de la troisième étape (qui compte une côté de 800 mètres dans le final), toutes les étapes de cette 73e édition sont accidentées ou en haute montagne.

Les trois dernières étapes notamment vont se jouer dans les Alpes pour décider de l'issue d'une course historiquement très ouverte. Dès la cinquième étape, les coureurs vont devoir affronter la montée qui arrive à Saint-Vallier. "C'est une côte inédite que je ne connaissais pas, un vrai mur, très difficile : 1,3 kilomètre à 12 % de moyenne et des passages à plus de 20 %", a indiqué Gilles Maignan, le responsable sportif de l'épreuve, à l'Équipe.

Et les cyclistes n'en auront pas fini avec les sommets. Le lendemain, c'est le Col de Porte qui s'offrira à eux. Puis, le jour suivant, ils vont devoir grimper le col de Pré et le Cormet de Roselend (12,6 km à 7,7%)- déjà aperçu lors du dernier Tour de France - lors de l'avant-dernière étape qui arrivera à la Plagne. 

Les ascensions de la Colombière et surtout de Joux-Plane (11,5 km, 8,5%) le dernier jour devraient être décisives pour la suite de la course. "C'est une course d’usure haletante, au bout de laquelle un week-end d’explication en montagne départagera les favoris" a expliqué Christian Prud'homme, dans des propos rapportés par France Bleu. 

Le contre-la-montre de retour

Absent lors de l'édition 2020 (avant même que l'épreuve ne soit raccourcie), le chrono du milieu de semaine est de retour. Les coureurs s'élanceront lors de la 4e étape entre Firminy et la Roche-la-Molière dans ce contre-la-montre de 16,4 kilomètres. Escarpé mais court, il pourrait condamner les coureurs en méforme mais ne devrait pas créer d'écarts rédhibitoires. "On ne voulait surtout pas que le chrono fasse la différence sur la semaine en creusant des écarts monumentaux", explique Gilles Maignan.

Critérium du Dauphiné